Sonia Blouin

Le travail métallurgique dans l’espace urbain de Montréal de 1642 à 1701
Maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke
Dir. : Léon Robichaud
Curriculum Vitae

Sonia Blouin est, depuis décembre 2015, diplômée du baccalauréat en histoire de l’Université de Sherbrooke – profil excellence. Elle a auparavant étudié à l’Université Laval où elle a obtenu un certificat en histoire en 2009, ainsi qu’un baccalauréat en archéologie en 2011. Entre temps, elle a également complété une attestation d’études collégiales en multimédia au Collège Lasalle. Elle poursuit actuellement ses études à la maîtrise – cheminement informatique appliquée – sous la direction de Léon Robichaud.

Son travail de recherche vise à documenter l’espace métallurgique à Montréal au XVIIe siècle. Puisque toute activité artisanale peut avoir un impact sur l’organisation spatiale (et vice et versa), elle s’interroge sur la façon dont les artisans du métal s’insèrent dans le territoire depuis la fondation de la ville jusqu’à la fin du XVIIe siècle, époque marquée par l’émergence puis le déclin de la foire des fourrures. Son travail est supporté par un projet en informatique appliquée. D’une part, une carte représentant la répartition des ateliers de forges dans la ville permettra de mieux comprendre les facteurs physiques, politiques, économiques et socioculturels qui ont influencé l’organisation spatiale. D’autre part, une modélisation en trois dimension d’une forge servira à mieux comprendre la disposition des aires de travail à l’intérieur même d’une forge.

Sonia est récipiendaire de la Bourse Joseph-Armand Bombardier du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH), de la Bourse de maîtrise et de réintégration en recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et Culture Québec (FRQSC), d’une bourse institutionnelle de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke ainsi que de la Bourse Lynda Bellalite de la Fondation Université de Sherbrooke. Au Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, elle a contribué à des projets en collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec (Pour un meilleur accès aux cartes anciennes) et Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal (Le fort de Ville-Marie). Elle a également travaillé à titre d’auxiliaire d’enseignement à l’École d’été Montréal numérique (éditions 2016 et 2017).