Prix et distinctions

Les réalisations du Laboratoire se démarquent par leur grande qualité. Cette dernière est à l’occasion soulignée par des prix et distinctions décernés par différents organismes

Préparatifs pour le gala du Club Médaille d'or. À droite : Jacques Sarrazin, 1969, Willie Dagenais, Archives UQAM, Fonds d'archives de la Palestre nationale, 1P-625:03:F3/15

2018

Joanne Burgess, une Citoyenne inspirante

Le 25 septembre 2018 avait lieu le vernissage de l’exposition Citoyennes inspirantes située sur la place des Montréalaises. Nous sommes fiers d’annoncer que Joanne Burgess, directrice du Laboratoire, compte parmi les 21 Montréalaises d’exception qui sont à l’honneur. C’est dans la catégorie
« savante » que Mme Burgess se distingue puisqu’elle a incontestablement fait sa marque dans le milieu universitaire canadien par ses recherches sur l’histoire et le patrimoine montréalais.

En savoir plus 

Le Labo tient à féliciter…

Le 19 septembre 2018, la Société historique de Montréal a récompensé les ouvrages Traces de Montréal et Histoire du Mile End. Le prix Percy-William-Foy 2018 a été décerné à l’ouvrage Traces de Montréal, publié en 2017 aux Éditions Boréal une œuvre conjointe de Mario Robert, membre du bureau de direction du Laboratoire, Paul-André Linteau, co-directeur du Laboratoire, et de Serge Joyal. La monographie Histoire du Mile End, publiée en 2017 aux Éditions du Septentrion par Yves Desjardins, membre de Mémoire du Mile End, s’est quant à elle vue attribué le prix Robert-Prévost

En savoir plus 

Paul-André Linteau reçoit l’Ordre du Canada

linteau_paul-andre

Le 29 juin 2018, Paul-André Linteau, co-directeur du Laboratoire et professeur associé au Département d’histoire de l’UQAM a été nommé membre de l’Ordre du Canada. Créé en 1967, l’Ordre du Canada est l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. M. Linteau a été reçu membre de l’Ordre du Canada pour son éminente contribution scientifique qui a révolutionné les approches en histoire du Québec et du Canada, notamment en lien avec le passé urbain.

En savoir plus

Francine Lelièvre et Paul-André Linteau honorés par le Gouvernement du Québec

Le 22 juin 2018, Paul-André Linteau, co-directeur du Laboratoire et professeur associé au Département d’histoire de l’UQAM a reçu la distinction de Chevalier de l’Ordre national du Québec. Quant à Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, elle a été promue Officière de l’Ordre national du Québec. Le Laboratoire est fier que ses précieux collaborateurs figurent parmi la liste de 34 personnalités québécoises qui ont été nommées ou promues à l’Ordre national du Québec, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement le 22 juin 2018. Fondé en 1984, l’Ordre national du Québec est la plus prestigieuse reconnaissance décernée par l’État québécois.

En savoir plus

Le Labo tient à féliciter…

À l’hiver et au printemps 2018, plusieurs membres étudiants et du personnel du Laboratoire ont été lauréats de bourses reconnaissant l’excellence de leur dossier académique.

Véronika Brandl-Mouton, candidate à la maîtrise en histoire à partir de septembre 2018 et adjointe au site web et communications, a reçu la bourse de recrutement à la maîtrise du Département d’histoire de l’UQAM.

Guillaume Fortin, candidat à la maîtrise en histoire sous la direction de Sylvie Dépatie et adjoint de recherche au Laboratoire depuis 2014, a obtenu la Bourse Jean-Marie-Fecteau d’une somme de 1 000 $ dans le cadre du concours des bourses de la Fondation de l’UQAM.

Flavie Vaudry-Levasseur, candidate à la maîtrise en histoire sous la direction de Joanne Burgess, a obtenu la bourse de maîtrise du CRSH.

Enfin, Marion Beaulieu, responsable des communications et site Web, a obtenu en mai 2018 le prix Jean-Pierre-Collin du meilleur mémoire en études urbaines pour son mémoire de maîtrise, réalisé sous la direction de Magda Fahrni et dont le titre est « Pratiques cyclistes à Montréal, 1900-1950 ». Elle a ainsi obtenu une bourse de 500$ accompagnant le prix.

Le Centre d’histoire de Montréal et le Musée Pointe-à-Callière honorés

Le 12 avril 2018, le Centre d’histoire de Montréal et le Musée Pointe-à-Callière se sont vus décerner de prestigieuses distinctions.

À l’occasion du Congrès national de l’Association des Musées canadiens (AMC) qui s’est déroulé à Vancouver, le Prix d’excellence dans la catégorie « Exposition – patrimoine culturel » a été attribué au Centre d’histoire de Montréal pour son exposition Explosion 67 – Terre des jeunes. L’exposition primée tient à l’affiche jusqu’au 2 septembre 2018.

L’AMC a également récompensé Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale du Musée Pointe-à-Callière, en lui décernant le Prix Rayonnement international d’ICOM Canada 2018. Cette distinction souligne la contribution de Mme Lelièvre à la promotion de la muséologie canadienne sur la scène internationale.

En ce faste 12 avril 2018, le Musée Pointe-à-Callière recevait également le Prix Distinction 2018, catégorie institution muséale (plus de 50 000 visiteurs), remis par Tourisme Montréal. Cet honneur récompense l’exposition permanente Ici a été fondée Montréal et l’installation Collecteur de mémoires.

Le Labo tient à féliciter…

Véronika Brandl-Mouton
Le Laboratoire félicite Véronika Brandl-Mouton qui a remporté le premier prix du colloque du baccalauréat en histoire du Département d’histoire de l’UQAM le 28 mars 2018. La communication primée s’intitule « Panique morale en contexte de guerre : le discours du journal Le Devoir sur la délinquance juvénile et la protection de l’enfance (1939-1945) » et s’appuie sur des travaux menés dans le cadre de recherche HIS6002. Véronika est adjointe aux communications et au site Web du Laboratoire depuis janvier 2018. L’équipe du Labo la félicite!

Le Musée McCord reçoit le prix Richard Martin Exhibition Award de la Costume Society of America

Le Laboratoire félicite le Musée McCord, récipiendaire du prix Richard Martin Exhibition Award, de la Costume Society of America, pour l’exposition «Mode Expo 67». Depuis 2002, le prix Richard Martin Exhibition Award récompense les expositions de costumes exceptionnelles, tant en matière de présentation que d’interprétation du costume. Lors de la cérémonie officielle de remise des prix qui se tiendra en Virginie (États-Unis) le 13 mars 2018, le Musée McCord s’est vu décerné cette distinction pour l’exposition «Mode Expo 67»Présentée du 17 mars au 1er octobre 2017, celle-ci mettait en lumière un moment historique de la mode à Montréal et au Québec. Soulignons que l’exposition est le fruit d’un travail de recherche remarquable, mené par Cynthia Cooper, chef, Collections et recherche et conservatrice, Costume, mode et textiles, au sein des collections du Musée. L’équipe du Laboratoire félicite chaleureusement le Musée McCord!

Portrait d’Alain Roy par ses collègues de Bibliothèque et Archives Canada

Alain Roy
Alain Roy, historien et chercheur régulier au Laboratoire, fait l’objet d’une sympathique reconnaissance de la part de ces collègues de Bibliothèque et Archives Canada. Ceux-ci lui consacre un portrait dans la série «Des collègues qui nous inspirent». À lire pour en apprendre plus sur ce chercheur passionné!
2017

Plusieurs membres étudiants du Laboratoire lauréats de bourses

Au printemps 2017, Guillaume Fortin, candidat à la maîtrise en histoire sous la direction de Sylvie Dépatie et adjoint de recherche au Laboratoire depuis 2014, et Audrey Ménard, candidate à la maîtrise en histoire sous la direction de Magda Fahrni et coresponsable des communications et du site Web depuis 2016, ont tous deux obtenu une bourse du Fonds du Département d’histoire de l’UQAM.

En septembre 2017, des bourses de recrutement s’adressant aux étudiantes et aux étudiants entamant le programme de maîtrise au Département d’histoire ont été attribuées à Flavie Vaudry-Levasseur, candidate à la maîtrise sous la direction de Joanne Burgess, ainsi qu’à Cassandra Smith, candidate à la maîtrise sous la direction de Magda Fahrni et adjointe de recherche au Laboratoire depuis 2016.

Joanne Burgess nommée membre du Groupe de travail sur la muséologie d’histoire à Montréal

Joanne Burgess

À l’été 2017, le Comité de pilotage du Plan d’action 2007-2017 Montréal, métropole culturelle, qui regroupe des représentants des gouvernements du Canada et du Québec, de la Ville de Montréal, de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et de Culture Montréal, a mis sur pied le Groupe de travail sur la muséologie d’histoire à Montréal. Ce dernier a pour mission de proposer des actions en vue promouvoir la muséologie d’histoire à Montréal ainsi que d’accroître son rayonnement et sa compréhension tant par des publics locaux qu’internationaux.

Présidé par Claude Corbo, ancien recteur de l’Université du Québec à Montréal, le groupe de travail est composé des experts suivants : Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal; Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM; Paul Lavallée, ancien directeur de l’administration du Musée des beaux-arts de Montréal; Yves Mayrand, président de GSM Project; Sophie Montreuil, consultante et gestionnaire dans le domaine de la culture et du patrimoine et Robert Spickler, cofondateur du Théâtre d’Aujourd’hui, ancien directeur associé du Centre canadien d’architecture et consultant privé dans le milieu culturel.

Le Groupe de travail sur la muséologie d’histoire à Montréal remettra son rapport à l’hiver 2018.

Pour consulter l’article paru dans Actualités UQAM

René Binette reçoit le prix Reconnaissance de la Faculté des arts de l’UQAM

binette_rene

Le 14 juin 2017, lors de sa Soirée Reconnaissance 2017, l’UQAM a honoré sept de ses diplômés, dont René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde et membre du Laboratoire. Dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, l’Université a sélectionné des lauréats qui ont contribué à la mise en valeur et au développement de la métropole, un chapeau merveilleusement porté par le lauréat. Diplômé en histoire de l’art, M. Binette est associé à la fondation de l’Écomusée du fier monde, situé au cœur du quartier Centre Sud. L’Écomusée compte parmi les premiers partenaires du Laboratoire. Ensemble, ils ont réalisé de nombreuses expositions et publications. Depuis 2009, René Binette est membre du bureau de direction du LHPM. Pour son implication et ses grandes réalisations, l’équipe le remercie et le félicite chaleureusement pour cette reconnaissance!

Pour consulter l’article dans les Actualités UQAM

Joanne Burgess reçoit l’Ordre de Montréal

burgess_joanne-041_fiche

Le 17 mai 2017 a été grand jour pour l’équipe du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal. Non seulement elle a fêté, avec tous les Montréalaises et Montréalais, l’anniversaire de la fondation de la Ville, mais elle a aussi vu sa directrice, Joanne Burgess, recevoir l’Ordre de Montréal, la plus haute distinction honorifique de la métropole! Créée dans le cadre des festivités du 375e, cette médaille rend hommage aux femmes et aux hommes qui contribuent de manière remarquable au développement et au rayonnement de Montréal. Un honneur bien mérité pour Mme Burgess! Mme. Burgess a été reçue comme chevalière de l’Ordre de Montréal aux côtés de seize autres concitoyens, dont le professeur émérite Yvan Allaire, du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’ESG UQAM et la cinéaste Manon Barbeau, ancienne étudiante de l’université. Toutes nos félicitations!

Léon Robichaud, codirecteur du Laboratoire, reçoit le prix La Tribune

robichaud_leon

Le 23 mars 2017, Léon Robichaud, codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et professeur au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke (UdeS), a reçu le prix La Tribune de la Société d’histoire de Sherbrooke. Ce prix est remis chaque année à une personne ou à un groupe qui fait la promotion de l'histoire ou du patrimoine de Sherbrooke et de la région. Il a été décerné à M. Robichaud pour son projet Sherbrooke, histoire et patrimoine, qui rassemble les réalisations du cours HST-279 : L'informatique appliquée à l'histoire, lequel fait partie du cheminement du baccalauréat en histoire de l’UdeS. Ce cours permet aux étudiant(e)s de se familiariser avec l’informatique appliquée à l’histoire ainsi que de développer et diffuser des connaissances sur l’histoire et le patrimoine de Sherbrooke.

Pour consulter l’article paru dans La Tribune.

Joanne Burgess, directrice du Laboratoire, a été nommée membre de la Commission de toponymie par le Conseil des ministres du gouvernement du Québec

burgess_joanne-041_fiche

Le 17 janvier 2017, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire, a été nommée membre de la Commission de toponymie par le Conseil des ministres du gouvernement du Québec.

Créée en 1977 en vertu de la Charte de la langue française, la Commission de toponymie est l’organisme responsable de la gestion des noms de lieux du Québec. Elle doit s’assurer que le territoire du Québec est nommé avec justesse et qu’il met en valeur le visage français du Québec. Tel que présenté sur son site Web, la Commission doit :

  • proposer au gouvernement les normes et les règles d’écriture à respecter dans la dénomination des lieux;
  • procéder à l’inventaire et à la conservation des noms de lieux;
  • établir et normaliser la terminologie géographique, en collaboration avec l’Office québécois de la langue française;
  • officialiser les noms de lieux;
  • diffuser la nomenclature géographique officielle du Québec;
  • donner son avis au gouvernement sur toute question que celui-ci lui soumet en matière de toponymie.

Récemment admise au Cercle d’excellence de l’Université du Québec, Madame Burgess est reconnue pour sa contribution majeure à l’histoire de Montréal, plus particulièrement en ce qui a trait à l’histoire de l’industrialisation et du travail, de même qu’à l’évolution de la société et de l’espace urbain aux XIXe et XXesiècles. Elle est professeure au Département d’histoire de l’UQAM depuis 1981. Elle dirige actuellement le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges. Elle a également été directrice de l’Institut du patrimoine de l’UQAM de 2010 à 2016. Toute l’équipe du Laboratoire tient à féliciter Madame Burgess pour cette nomination!

2016

Paul-André Linteau, codirecteur du LHPM, a reçu la médaille de la Société historique de Montréal

linteau_paul-andre

Le 6 octobre 2016, Paul-André Linteau, codirecteur du LHPM, a reçu la médaille de la Société historique de Montréal. Cette distinction reconnaît des travaux et des réalisations remarquables dans des champs d’activité reliés à l’histoire.

Paul-André Linteau est reconnu comme spécialiste de l’histoire canadienne et québécoise pour la période postérieure à la Confédération (1867 à nos jours). Ses travaux sont orientés vers l’histoire économique, l’histoire sociale et l’histoire urbaine, en particulier celle de Montréal. Ses ouvrages de synthèse, tel que Histoire de Montréal depuis la Confédération (2e éd. 2000), font autorité en la matière. M. Linteau contribue présentement à de nombreux projets du LHPM, notamment à la Chronologie de Montréal et à la Bibliographie sur l’histoire de Montréal. Tous les membres de l’équipe du LHPM tiennent à féliciter Paul-André Linteau pour ce prix!

Joanne Burgess, directrice du LHPM, admise au Cercle d’excellence de l’UQAM

cercle_excellence_burgess_petit
Le 31 août 2016, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et professeure au Département d’histoire de l’UQAM, a été admise au Cercle d’excellence de l’Université du Québec. Cette reconnaissance est remise par les dirigeants du réseau universitaire québécois et vise à souligner l’apport exceptionnel de l’un de ses membres.

Joanne Burgess est reconnue pour sa contribution majeure à l’histoire de Montréal, plus particulièrement en ce qui a trait à l’histoire de l’industrialisation et du travail, de même qu’à l’évolution de la société et de l’espace urbains aux XIXe et XXe siècle. Elle dirige actuellement le LHPM et le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir. Ces deux équipes ont pour mandat commun la recherche en histoire appliquée et le travail en partenariat. Tous les membres de l’équipe du LHPM unissent leurs voix pour féliciter Joanne Burgess!

Magda Fahrni, collaboratrice du LHPM, doublement récompensée

Farhni Magda rognee
À l’occasion du congrès de la Société historique du Canada, Magda Farhni, professeure au Département d’histoire de l’UQAM et collaboratrice du Laboratoire, a été récompensée deux fois plutôt qu’une. Son texte «Glimpsing Working-Class Childhood through the Laurier Palace Fire of 1927: The Ordinary, the Tragic, and the Historian’s Gaze» a été couronné meilleur article par le Comité canadien sur l’histoire du Travail et par le Groupe d’histoire de l’enfance et de la jeunesse. L’équipe du Laboratoire la félicite !

Magda Fahrni, « Glimpsing Working-Class Childhood through the Laurier Palace Fire of 1927 : The Ordinary, the Tragic and the Historian’s Gaze », The Journal of the History of Childhood and Youth, vol. 8, no 3, 2015, p. 426-450.

Anna Thirion, postdoctorante au LHPM, reçoit le prix Champeux

These AnnaThirion
Le 20 mars 2016, la thèse d’Anna Thirion, postdoctorante au Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a reçu le premier prix au concours annuel de la Société Archéologique du Midi de la France. Le prix Champeux, décerné tous les trois ans, récompense un travail universitaire inédit en archéologie ou en histoire de l’art. Réalisée sous la direction de Géraldine Mallet, professeure en histoire de l’art au Centre d’Études Médiévales de Montpellier, la thèse d’Anna Thirion propose l’anastylose numérique de la « tribune » de l’église abbatiale de Saint-Michel-de-Cuxa vraisemblablement démontée au cours du XVIe siècle. Sa restitution en trois dimensions a permis une meilleure connaissance de l’architecture et du décor sculpté, renouvelant la discussion sur cet objet artistique, liturgique et historique. Cette technique de reconstitution numérique inédite est d’ailleurs mise à profit dans le cadre des travaux d’Anna Thirion sur les vestiges archéologiques du Parlement du Canada-Uni de Montréal, réalisés pour le Partenariat Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir.
2015

Joanne Burgess reçoit le prix André-Laurendeau remis par l’ACFAS

JB PrixAndreLaurendeau
Le 22 octobre 2015, lors du 71e Gala de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), Joanne Burgess, professeure au Département d’histoire de l’UQAM et directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM), a reçu le prix André-Laurendeau. Cette reconnaissance a été créée en 1986 en l’honneur d’André Laurendeau, grand éditorialiste et humaniste. Il est destiné à une personne travaillant dans le domaine des sciences humaines.

Joanne Burgess est reconnue pour son importante contribution à l’histoire de Montréal, plus particulièrement en ce qui a trait à l’histoire de l’industrialisation et du travail, de même que de l’évolution de la société et de l’espace urbains aux XIXe et XXe siècle. Elle dirige actuellement plusieurs groupes de recherche ayant pour mandat commun la recherche en histoire appliquée et le travail en partenariat.

Joanne Burgess est finaliste des prix Impacts du CRSH

Burgess Joanne-041 Fiche
En septembre 2015, Joanne Burgess, directrice du LHPM et du Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir, s’est classée comme finaliste des prix Impacts, catégorie Partenariat, remis par le CRSH.

Tel que décrit par le CRSH, les prix Impacts visent à reconnaître les meilleures réalisations issues de la recherche en sciences humaines et de la mobilisation des connaissances qu’appuie le CRSH ainsi que les meilleures réalisations découlant de l’attribution d’une bourse du CRSH. Joanne Burgess est finaliste pour le volet Partenariat qui souligne l’exceptionnelle contribution d’un partenariat de recherche. Ce dernier doit se distinguer par sa contribution significative au sein ou à l’extérieur de la communauté des chercheurs en sciences humaines, et ce, grâce à la coopération et au partage du leadership intellectuel et des ressources.

Le Centre d’histoire de Montréal récompensé pour l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940–1960

Scandale
Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal est fier de souligner la distinction attribuée à l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940 – 1960, réalisée par Centre d’histoire de Montréal en partenariat avec le LHPM. Le Centre d’histoire s’est vu décerné par le comité Leadership in History Award de l’American Association for State and Local History (AASLH) le 2015 Award of Merit. Il s’agit de la plus prestigieuse compétition en histoire locale aux États-Unis. Afin de souligner l’excellence de l’exposition, le comité a remis un second prix au Centre d’histoire, soit le 2015 History in Progress qui récompense les candidatures hautement inspirantes, les expositions exceptionnelles par la rigueur de la recherche, les partenariats ou les collaborations qu’elles ont suscités, la créativité dans la résolution de problèmes ou, l’originalité du projet par son design ou son approche inclusive.

Ces récompenses seront remises à Louisville lors du congrès annuel de l’AASLH, le vendredi 18 septembre 2015.

Harold Bérubé est finaliste pour le Prix de la Présidence de l’Assemblée nationale

harold berube 2
Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal est fier de souligner qu’un de ses membres, l’historien Harold Bérubé de l’Université de Sherbrooke, s’est classé finaliste du Prix de la Présidence de l’Assemblée nationale 2015 pour son ouvrage Gouverner les banlieues bourgeoises de Montréal, 1880-1939. Cette distinction, accompagnée d’une bourse de 1 500 $,  souligne la qualité et l’originalité d’un livre sur la politique québécoise édité au cours de la dernière année.

Dans la foulée de récents travaux sur la gouvernance montréalaise, Harold Bérubé s’intéresse à trois de ces « sociétés distinctes » – Westmount, Pointe-Claire et Ville de Mont-Royal – de la fin du XIXe siècle jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale. Il montre comment ces trois secteurs, qui se réclament d’une culture suburbaine et bourgeoise, ont développé des modes de gouvernance spécifiques à leur société et distinctes du développement métropolitain du reste de l’île de Montréal.

Le livre Quartiers disparus remporte un prix d’excellence de l’Association des musées canadiens

qd-cover
C’est avec une grande fierté que le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal annonce que le livre Quartiers disparus, publié sous la direction de la muséologue du Centre d’histoire de Montréal Catherine Charlebois et de l’historien de l’UQAM Paul-André Linteau, tous deux membres du LHPM, a remporté récemment le prix d’excellence de l’Association des musées canadiens.

Ce prix prestigieux reconnaît le travail accompli par le Centre d’histoire de Montréal dans la recherche en histoire de Montréal, un travail minutieux et nécessaire auquel le Laboratoire a largement contribué. En effet, le livre produit à la suite de l’exposition du même nom permet de garder une fort belle trace du travail de recherche, d’analyse et de compréhension de la trame urbaine montréalaise. Fondé sur des sources photographiques et des témoignages oraux soigneusement recueillis, Quartiers disparus présente une  « reconstitution » des secteurs démolis de la ville autant qu’un geste de mémoire vivante.

Léon Robichaud reçoit un prix pour la qualité de son enseignement

ReconEnseignementMC 23
Le 19 février dernier, Léon Robichaud, codirecteur du LHPM et professeur d’histoire à l’Université de Sherbrooke, s’est vu décerné un prix des plus prestigieux : le Prix de la qualité de l’enseignement de l’Université de Sherbrooke, qui honore les professeurs se distinguant par leurs qualités pédagogiques d’exception. À cette reconnaissance qu’il reçoit de ses pairs et de sa faculté, l’équipe du LHPM joint sa voix pour témoigner à son tour des mérites de son enseignement.

Léon méritait en effet que l’on souligne sa contribution unique au monde de l’enseignement. Professeur engagé et passionné, il est d’une générosité et d’une disponibilité rares envers ceux qui ont le bonheur de le côtoyer. À la fois historien de talent et spécialiste aguerri des technologies numériquesLéon possède cette capacité peu commune de rendre les choses les plus abstraites non seulement accessibles, mais aussi terriblement captivantes. Toute l’équipe du Laboratoire – et avec elle les nombreux étudiants dont il a marqué le parcours – lui réitère ses félicitations les plus chaleureuses.

2014

Francine Lelièvre reçoit le Prix du service méritoire de l’Association des musées canadiens

Francine Lelievre
Le 9 avril 2014, Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale du Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal Pointe-à-Callière, s’est vu remettre le Prix du service méritoire par l’Association des musées canadiens. Cette reconnaissance décernée par les pairs vise à récompenser la carrière d’un professionnel accompli du secteur muséal canadien. Tel que souligné par l’AMC, cette distinction souligne particulièrement l’approche novatrice du travail de Francine Lelièvre.

Francine Lelièvre œuvre dans la muséologie depuis 1972. Elle est reconnue pour son apport innovant à la muséologie canadienne en ayant, entre autres, fondé le seul musée d’archéologie d’envergue au Canada. Elle a également participé à la fondation du Musée de la civilisation à Québec et présidé Processus Inc., permettant ainsi la naissance de plusieurs institutions muséales au Québec et à l’étranger.

René Binette reçoit le Prix Barbara Tyler de l’Association des musées canadiens

renebinette
Le 9 avril 2014, René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde, membre régulier du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) et cochercheur au sein de l’équipe Montréal, plaque tournante des échanges, s’est vu remettre le Prix Barbara Tyler en reconnaissance de son leadership muséal par l’Association des musées canadiens. Cette distinction visant la reconnaissance de la gestion muséale au Canada a été décernée pour une première fois à un Québécois. Le prix comprenait un don de 1000$ que le récipiendaire devait remettre à une personne de son choix pour le soutien à la formation, à la croissance et au transfert des compétences pour le développement du leadership. Ce montant a été remis à Éric Giroux, directeur adjoint de l’Écomusée du fier monde, avec qui René Binette collaborera pour la rédaction d’un article à publier dans la revue Muse.

Membre fondateur de l’Écomusée du fier monde, René Binette est reconnu pour sa valorisation du rôle citoyen du musée. Bénéficiant d’une renommée certaine au sein du milieu muséal canadien, il a reçu, en 2013, le titre de Fellow de l’Association des musées canadiens (AMC). Outre son travail comme directeur et comme muséologue, il siège aujourd’hui à titre de vice-président de la Société des musées du Québec et est chargé de cours au département d’histoire de l’art de l’UQAM.

2013

L’Écomusée du fier monde reçoit le Prix Histoire vivante! pour son exposition Citoyens – Hier, aujourd’hui, demain

exposHierAuj.Demain
Le 19 novembre 2013, l’Écomusée du fier monde, organisme partenaire du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a reçu le Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence dans les musées : Histoire vivante! pour son exposition Citoyens – Hier, aujourd’hui, demain. Lors de la cérémonie qui se tenait au Rideau Hall, c’est le gouverneur général du Canada, Son Excellence le très honorable David Johnston, qui a remis ce prix décerné par l’Association des musées canadiens et la Société d’histoire du Canada. Le prix Histoire vivante! récompense des réalisations importantes dans le domaine de l’histoire et encourage l’excellence, particulièrement dans la présentation, la préservation et l’interprétation de l’histoire nationale, régionale ou locale.

L’exposition «Citoyens – Hier, aujourd’hui, demain», présentée du 27 septembre 2012 au 24 février 2013, a mis de l’avant une quarantaine de portraits d’hommes et de femmes qui, par leur engagement citoyen, ont marqué l’histoire sociale de Montréal et du quartier Centre-Sud. Elle proposait la découverte de pionniers du milieu communautaire, de militants, de donateurs et d’intervenants qui, au fil du temps, ont contribué au mieux-être collectif. C’était aussi l’occasion de faire connaissance avec des citoyens impliqués dans la société d’aujourd’hui. L’Écomusée du fier monde travaille actuellement à la création d’une version virtuelle qui permettra de garder une trace pérenne de ce projet.

Sophie Montreuil reconnue comme diplômée d’honneur 2013 par la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal

Sophie_Montreuil
Le 4 novembre 2013, lors de la cérémonie de collation des grades de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal, Sophie Montreuil, directrice de la recherche et de l’édition à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), a été reconnue comme diplômée d’honneur 2013. Ce titre est remis aux diplômés contribuant de façon exemplaire à l’avancement de la société.

Outre ses activités de gestionnaires, Sophie Montreuil est reconnue pour sa contribution à la recherche en histoire du livre ainsi que pour les nombreuses collaborations du service qu’elle dirige. À ce titre, la Direction de la recherche et de l’édition de BAnQ collabore étroitement à différents projets de recherche menés par Montréal, plaque tournante des échanges.

Paul-André Linteau et Rosario Demers reçoivent le prix Blanche-Lemco-Van-Gimkel 2013

prixetdistinctionordredesurbanistes
Paul-André Linteau, professeur au département d’histoire de l’UQAM et codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, ainsi que Rosario Demers, président de la Table de concertation du Faubourg Saint-Laurent et membre du LHPM, ont reçu le prix Blanche-Lemco-Van-Gimkel le 23 octobre 2013. Ce prix, remis lors du Gala 50e anniversaire de l’Ordre des urbanistes du Québec, est décerné à des personnes non urbanistes de divers milieux pour leur contribution significative au développement de l’urbanisme au Québec.

Paul-André Linteau est reconnu pour sa contribution à l’histoire de Montréal, notamment au phénomène de l’urbanisation et aux dynamiques économiques et démographiques. En plus de ses nombreuses publications, il œuvre à la diffusion des connaissances en participant à différents évènements et à titre de professeur. Il s’investit également au sein du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et au sein du projet Montréal, plaque tournante des échanges.

Rosario Demers est reconnu comme un citoyen engagé dans sa communauté, notamment en tant que cofondateur et président de la Table de concertation du Faubourg Saint-Laurent depuis 1994.

Francine Lelièvre reçoit le Prix Carrière 2013 de la Société des musées québécois

Francine_Lelievre
Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale du Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal Pointe-à-Callière, a reçu le Prix Carrière 2013 lors du Congrès annuel de la Société des musées québécois (SMQ) le 9 octobre 2013. Tel que souligné par la SMQ, ce prix lui a été décerné pour l’importance de son cheminement de carrière et pour sa contribution exemplaire à la muséologie québécoise. Il s’agit de la plus importante distinction en muséologie au Québec.

Francine Lelièvre œuvre dans la muséologie depuis 1972. Elle est reconnue pour son apport innovant à la muséologie canadienne en ayant, entre autres, fondé le seul musée d’archéologie d’envergue au Canada. Elle a également participé à la fondation du Musée de la civilisation à Québec et présidé Processus Inc., permettant ainsi la naissance de plusieurs institutions muséales au Québec et à l’étranger.

Paul-André Linteau  admis au Cercle d’excellence de l’Université du Québec en 2013

Paul-André Linteau, professeur au département d’histoire de l’UQAM et codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a été admis au Cercle d’excellence de l’Université du Québec. Cette reconnaissance symbolique est décernée à un membre du personnel du réseau de l’Université du Québec  dont le travail et la performance méritent d’être soulignés publiquement.

Paul-André Linteau est reconnu pour sa contribution à l’histoire de Montréal, de l’immigration et, plus largement, du Québec contemporain. En plus de ses nombreuses publications, il œuvre à la diffusion des connaissances en participant à différents évènements et à titre de professeur. Il s’investit également au sein du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal à titre de codirecteur et au sein du projet Montréal, plaque tournante des échanges.

Le Prix d’excellence en interprétation du patrimoine 2013 de l’Association québécoise des interprètes du patrimoine (AQIP) est remis à René Binette et ses collaborateurs pour l’ouvrage Sur les traces de Joseph Venne

René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde et cochercheur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, ainsi que Soraya Bassil et Michel Allard se sont vus décerner le Prix d’excellence en interprétation du patrimoine 2013 de l’Association québécoise des interprètes du patrimoine (AQIP) pour leur ouvrage Sur les traces de Joseph Venne, publié aux éditions du Septentrion. Cette distinction souligne la qualité exceptionnelle d’une activité, d’un programme ou d’un produit de mise en valeur patrimoniale.

René Binette nommé Fellow de l’Association des musées canadiens

René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde, membre régulier du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et cochercheur au sein de l’équipe Montréal, plaque tournante des échanges, a été nommé Fellow de l’Association des musées canadiens (AMC), le 30 mai 2013, lors du congrès annuel de l’Association. Le titre «Fellow» est la plus haute distinction décernée par l’AMC. Ce titre vise à reconnaître le parcours de personnes ayant contribué de façon significative à la profession, au rayonnement des musées et au travail de l’AMC. René Binette a, entre autres, siégé au conseil d’administration de l’Association, de 2004 à 2010, notamment comme vice-président, de 2008 à 2010.

 L’Écomusée du fier monde récipiendaire de plusieurs prix

En mai 2013, l’Écomusée du fier monde, organisme partenaire du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal ainsi que de l’équipe Montréal, plaque tournante des échanges, s’est vu décerné trois prix prestigieux et une mention d’honneur. Le musée a remporté le Prix d’excellence en éducation de l’Association des musées canadiens (AMC) pour son projet d’éducation populaire avec l’Atelier des lettres. L’Écomusée a également reçu le prix Citoyen de la culture André-Daigle remis par le réseau Les Arts et la Ville pour son projet La parole est à nous! Aussi, l’Écomusée du fier monde récolte une mention d’honneur du Prix du maire de Montréal en démocratie.

Le prix Léonidas-Bélanger-Volet Réalisation/Évènement remis à l’Atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve

L’Atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve a reçu le prix Léonidas-Bélanger – Volet Réalisation / Événement au congrès de la Fédération Histoire Québec qui s’est tenu les 17 et 18 mai 2013 à Chicoutimi. Ce prix a été attribué à l’AHHM pour la réalisation de l’exposition L’École d’antan, 1860-1960 qui s’est tenue au musée du Château Dufresne entre septembre 2011 et février 2012. Le prix a été remis à Robert Cadotte, co-comissaire de l’exposition et représentant de l’AHHM au LHPM.

L’exposition L’École d’antan, 1860-1960 permettait au public de découvrir ou redécouvrir une école catholique française. Une dizaine de thématiques étaient abordées, passant du contexte religieux aux manuels scolaires jusqu’aux uniformes. Un second volet, destiné aux élèves de 3e cycle du primaire, offrait la possibilité de vivre une journée typique dans une école à l’époque de la Grande dépression.

2012

Le Musée McCord remporte le prix Or dans la catégorie Multimédi’Art interactif du Festival international de l’Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine (FIAMP) pour son application Musée Urbain MTL.

ApplicationMuseeUrbainMTL
Le Musée McCord a reçu le prix Or dans la catégorie Multimédi’Art interactif du Festival international de l’Audiovisuel et du Multimédia sur le Patrimoine (FIAMP) pour son application Musée Urbain MTL. La remise des prix était présentée dans le cadre du Colloque 2012 du Comité AVICOM qui s’est tenu à Montréal du 9 au 12 octobre 2012. Ce festival récompense les meilleures réalisations muséales utilisant les nouvelles technologies de l’image et du son.

L’application Musée Urbain MTL, téléchargeable gratuitement sur iPhone, a été conçue avec l’agence londonienne Brothers and Sisters avec l’appui financier de l’Université McGill et la collaboration d’Historia. Musée Urbain MTL offre une occasion unique de revivre l’histoire de lieux emblématiques de Montréal en superposant des images anciennes provenant de la collection Notman du Musée McCord à la vue actuelle de 150 points d’intérêt de la ville, tels que la rue Sherbrooke, le campus de l’Université McGill et la rue Sainte-Catherine. Cette application, à la fine pointe de la technologie, permet de découvrir la ville sous une nouvelle perspective, à l’extérieur du musée.

Francine Llièvre reçoit le Prix du lieutenant-gouverneur 2012

francinelelievre
Le Prix du lieutenant-gouverneur 2012 a été décerné à Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale du Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, Pointe-à-Callière, le 12 octobre 2012. Ce prix, décerné par la fondation Héritage Canada, est remis en reconnaissance de la contribution exceptionnelle de Francine Lelièvre à la conservation du patrimoine québécois et canadien.

Les prix nationaux 2012 ont été présentés le 12 octobre 2012 lors d’une cérémonie à l’église anglicane St. George de Montréal par l’honorable Pierre Duchesne, lieutenant-gouverneur du Québec, dans le cadre du Sommet national du patrimoine. Les membres du jury ont souligné les réalisations d’envergure de Francine Lelièvre, dont la plus grande demeure la fondation du Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, Pointe-à-Callière, dont elle est la directrice générale depuis son ouverture le 17 mai 1992. Le jury a également souligné l’importance de la mise sur pied de l’École de fouilles archéologiques sur le site du fort de Ville-Marie et du château de Callière, créée en partenariat avec l’Université de Montréal il y a 10 ans. Les recherches qui y ont eu lieu ont permis de faire avancer les connaissances sur les lieux de fondation de Montréal.

Source : Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, Pointe-à-Callière

Le Centre d’histoire de Montréal a reçu le Non-Print Format Award 2012 de l’Oral History Association (OHA)

Le Centre d’histoire de Montréal a reçu le Non-Print Format Award 2012 de l’Oral History Association (OHA) pour son exposition Quartiers disparus. Le prix a été remis le 13 octobre 2012 à Cleveland, aux États-Unis.

Le comité de sélection de l’Oral History Association a sélectionné le projet Quartiers disparus pour la clarté de la mission du projet et sa portée éducative et citoyenne. Ce prix s’ajoute à celui reçu le 3 octobre 2012 par la Société des musées québécois et celui remis en avril 2012 par l’Association des musées canadiens pour la même exposition.

L’exposition, réalisée en collaboration avec les Archives de la Ville de Montréal et le réseau Accès culture, entraîne le visiteur dans un Montréal disparu. De 1950 à 1970, Montréal est le théâtre d’un grand chambardement. Ici comme ailleurs, on rêve de villes saines et modernes. Trois quartiers sont rayés de la carte : le Red Light, le Faubourg à m’lassse et Goose Village. Plus de 10 000 Montréalais son expropriés.

Le Centre d’histoire de Montréal a reçu le Prix Excellence 2012 de la Société des musées québécois (SMQ) pour son exposition Quartiers disparus.

Le Centre d’histoire de Montréal a reçu le Prix Excellence 2012 de la Société des musées québécois (SMQ) pour son exposition Quartiers disparus. Le prix a été remis lors du congrès de la SMQ le 3 octobre dernier.

L’exposition, réalisée en collaboration avec les Archives de la Ville de Montréal et le réseau Accès culture, entraînait  le visiteur dans un Montréal disparu. De 1950 à 1970, Montréal est le théâtre d’un grand chambardement. Ici comme ailleurs, on rêve de villes saines et modernes. Trois quartiers sont rayés de la carte : le Red Light, le Faubourg à m’lassse et Goose Village. Plus de 10 000 Montréalais son expropriés.

Le Prix Léon-Gérin 2012, la plus haute distinction conférée dans le domaine des sciences humaines par le gouvernement du Québec, est décerné à Paul-André Linteau

Le Prix Léon-Gérin 2012, la plus haute distinction conférée dans le domaine des sciences humaines par le gouvernement du Québec, est décerné à Paul-André Linteau, professeur au Département d’histoire depuis 1969. Paul-André Linteau est reconnu pour sa contribution à l’histoire de Montréal, de l’immigration et, plus largement, du Québec contemporain. En plus de ses nombreuses publications, il œuvre à la diffusion des connaissances en participant à différents évènements et à titre de professeur. Il s’investit également au sein du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal à titre de codirecteur et au sein du projet Montréal, plaque tournante des échanges. Le prix a été remis le 13 novembre 2012 lors d’une cérémonie officielle.

L’exposition virtuelle Branle-bas de combat ! La vie au port de Montréal, 1939-1945 a remporté le prix argent de la catégorie Prix Spécial Web’Art au festival AVICOM le 11 octobre 2012.

Branle-bas_bandeau
Joanne Burgess, Geneviève Létourneau-Guillon et Paul-André Linteau font partie de l’équipe qui a travaillé sur le projet d’exposition virtuelle Branle-bas de combat! La vie au port de Montréal, 1939-1945 pour la Société du Vieux-Port de Montréal (Centre des sciences).

En plus du prix Histoire Vivante pour l’excellence des programmes en musées reçu en décembre 2011 par le Gouverneur général du Canada, l’équipe du projet obtient le prix argent de la catégorie Prix Spécial Web’Art dans le cadre du FIAMP (Festival international de l’audiovisuel et du multimédia sur le patrimoine) organisé par AVICOM, le Comité international de l’ICOM pour l’audiovisuel et les nouvelles technologies de l’image et du son. Le jury a apprécié la qualité de la recherche historique, l’originalité des personnages, le ton parfois humoristique et le dynamisme de l’exposition.

L’exposition virtuelle présente neuf personnages fictifs, dont la vie est inspirée d’évènements authentiques, qui travaillent dans le port de Montréal durant la Deuxième Guerre mondiale. À travers des photographies, des récits personnels, des documents d’archives et un environnement sonore, l’exposition virtuelle témoigne de l’évolution du conflit, du climat social et des activités qui animaient le port à cette époque.

2011

L’Institut d’histoire de l’Amérique française rend hommage à Jean-Claude Robert lors de son 64e Congrès

Paul-André Linteau (UQAM), Sherry Olson (CIEQ, Université McGill), Michèle Dagenais (CIEQ/Université de Montréal) et Dany Fougères (INRS/UCS) ont rendu hommage à Jean-Claude Robert lors d’une séance organisée dans le cadre du 64e Congrès de l’Institut, en octobre 2011, et intitulée “Des espaces-temps montréalais : autour de l’oeuvre de Jean-Claude Robert”. La séance était présidée par Stéphane Castonguay du CIEQ et de la Chaire du Canada en histoire environnementale du Québec à l’Université du Québec à Trois-Rivières et parrainée par le Département d’histoire de l’UQAM.

Le Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence des programmes en musées : Histoire vivante! a été remis à la Société du Vieux-Port de Montréal pour l’exposition virtuelle Branle-bas de combat! La vie au port de Montréal, 1939-1945.

gg_groupe_12dc2011
Le prix a été remis le 12 décembre 2011 à Rideau Hall par le gouverneur général du Canada. Il a été décerné à l’unanimité par le jury pour l’innovation, la diversité des ressources utilisées et l’originalité de l’exposition dans la façon de présenter l’histoire.

Plusieurs membres du LHPM ont contribués à la réalisation de cette exposition virtuelle. Joanne Burgess, Geneviève Létourneau-Guillon et Paul-André Linteau ont participé aux recherches historiques et iconographiques. Cybèle Robichaud de la Société du Vieux-Port de Montréal était la chargée de projet de l’exposition.

Mention d’honneur de l’OPAM 2011 remise à Claude Belzil

claude_belzil_opam_sept2011
Le jury de l’Opération patrimoine architectural de Montréal a rendu un hommage tout spécial à Claude Belzil pour son rôle exceptionnel au sein de l’Atelier d’histoire de la Pointe-aux-Trembles et son immense contribution à la mise en valeur de l’histoire et du patrimoine de ce secteur.

Claude Belzil est égalemet chercheur collaborateur du LHPM, où il agit en tant que représentant de l’Atelier d’histoire de la Pointe-aux-Trembles. Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine joint sa voix à celle de l’OPAM et tient à souligner l’ampleur du travail accompli par M. Belzil.

Source : Opération patrimoine architectural de Montréal, “Prix spéciaux du patrimoine 2011

Le Musée McCord reçoit le Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec de la Société des musées québécois pour son exposition virtuelle Sans rature ni censure? Caricatures éditoriales au Québec 1950-2000.

prix_mccord_sans_rature_2011
Le Musée McCord d’histoire canadienne a remporté le Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec pour son exposition virtuelle Sans rature ni censure? Caricatures éditoriales au Québec 1950-2000. Articulée autour d’une collection et d’une recherche remarquables, cette exposition offre un accès privilégié à une collection de 20 000 caricatures et les revalorise en rappelant les détails de certains événements politiques, sociaux et culturels.

Le LHPM avait collaboré en partenariat avec le Musée McCord d’histoire canadienne à la réalisation de cette exposition. Encadrés par Joanne Burgess et Dominique Marquis, trois étudiants de l’UQAM ( Sophie Gosselin, Mathieu Noël et Mathieu Pigeon) avaient eu la chance d’y contribuer.

Doctorat honoris causa de l’UQÀM remis à Francine Lelièvre

doc_honoris_causa_flelievre

Francine Lelièvre, fondatrice, conceptrice et directrice générale de Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal a reçu un Doctorat honoris causa de l’UQAM, le 11 juin 2011.

Le LHPM tient a féliciter Mme Lelièvre.

Le prix Excellence – catégorie éducation de l’Association des musées canadiens au Centre d’histoire de Montréal

Le 13 avril 2011, le Centre d’histoire de Montréal s’est vu accorder pour son projet ”  Vous faites partie de l’histoire! ” le prix Excellence catégorie éducation de l’Association des musées canadiens (AMC) lors du congrès de celui-ci à l’hôtel Hilton de London (ON).

Initié en 2006 par le Centre d’histoire de Montréal, le programme éducatif ” Vous faites partie de l’histoire! ” s’adresse aux élèves des classes en francisation du secondaire, au moment de leur premier contact, non seulement avec la langue française mais aussi avec l’histoire de la ville et la société qui les accueille. Les activités du programme apportent de nouvelles connaissances sur l’histoire de Montréal, une réflexion sur le patrimoine familial et la valorisation des histoires de vie de ces élèves.