Lieux urbains, cultures urbaines et milieux de vie

Sous la thématique Villes : espaces, cultures et sociétés, la programmation scientifique du Laboratoire se déploie autour de six grands axes de recherche, dont trois axes thématiques qui privilégient des problématiques et des champs de recherche en histoire urbaine et trois axes transversaux qui se déploient en synergie avec les axes thématiques. Cette programmation s’enracine dans plusieurs champs de la connaissance et interpelle tout particulièrement l’histoire de Montréal, les sciences humaines numériques et l’histoire appliquée. Les six grands axes réunissent de nombreux projets de recherche qui donnent vie à la programmation scientifique.

Intersection Mont-Royal et Papineau, 1943, Archives de la Ville de Montréal, VM6, R3282-004

Cet axe propose une investigation de l’histoire urbaine, et principalement de l’histoire de Montréal, à différentes échelles, de l’espace de proximité de la rue et du quartier à celle de la métropole entière et de l’agglomération. Les membres de l’équipe portent une attention particulière aux multiples formes de spatialités urbaines (espace vécu et ressenti, approprié et représenté, espace mis en mémoire, espace construit et aménagé, espace de relations). L’histoire, le patrimoine et la représentation d’événements et de lieux emblématiques sont également explorés : le port et le front de mer, les établissements industriels et les quartiers ouvriers, les théâtres et lieux culturels, les commerces de proximité, les nouvelles banlieues de l’après-guerre, Expo 67.

Projets associés


Cartographie numérique des postes de police de la Ville de Montréal (1843-1970)

Mario Robert, Archives de Montréal

Sylvain Bissonnette, Service de police de Montréal

Né dans le cadre du 175e anniversaire de la fondation du service de police de la Ville de Montréal, en 2018, ce projet a pour objectif de géoréférencer l’ensemble des postes de police et des quartiers généraux ayant existé sur le territoire de la Ville de Montréal entre 1843 et 1970. Postes et quartiers généraux sont représentés sur une carte interactive et sont accompagnés d’une courte fiche descriptive qui en précise les dates d’ouverture et de fermeture. Cette carte permet de reconstituer les différents remaniements administratifs du service de police de Montréal tout en les situant dans l’espace. En répertoriant ainsi les postes, ce projet contribue de manière plus générale à mieux documenter l’histoire des services publics montréalais.

Histoire illustrée et interactive du Mile End

Justin Bur, Mémoire du Mile End

Michelle Comeau, UQAM

Le projet d’histoire illustrée du Mile End cherche à documenter les lieux d’intérêt historique et patrimonial du quartier Mile End et à diffuser ces informations au grand public dans une série de textes illustrés publiés sur le site web de Mémoire du Mile End. Pour en faciliter le repérage, les lieux sont identifiés sur une carte interactive donnant accès aux textes. En 2015-2016, le Laboratoire a collaboré à documenter 3 des 32 sites affichés sur la carte au moment du lancement de celle-ci en décembre 2016. À l’hiver 2018, le Laboratoire contribue à documenter 3 nouveaux sites.

Historique des mouvements coopératifs et communautaires qui ont marqué le Plateau Mont-Royal dans les années 1970 à 2000

Jean-Claude Robert, UQAM
Huguette Loubert
, Société d’histoire du Plateau Mont-Royal

Ce projet de recherche vise documenter l’histoire des mouvements coopératifs et d’entraide qui se forment sur le Plateau Mont-Royal entre les années 1970 et 2000. À partir de l’historiographie sur les mouvements populaires et communautaires, des journaux montréalais, des documents et des archives de certains groupes existants, le projet permettra d’identifier les personnes-ressources de ces mouvements et de recueillir leur témoignage sur leur expérience militante.

Depuis 2012, une équipe du Laboratoire élabore un inventaire exhaustif et critique des activités de transbordement et d’entreposage de la portion maritime du canal de Lachine, des écluses de Montréal aux écluses de Saint-Gabriel. Le croisement de sources cartographiques et sérielles permet de localiser de façon précise les occupants pertinents pour les années 1880, 1890, 1913, 1950 et 1964 et offre un portrait détaillé de leurs activités. En 2017, des cartes dotées de filtres permettant d’interroger les résultats selon la fonction ou le secteur d’activités sont réalisées. En 2018, le volet cartographique est bonifié d’éléments iconographiques. Une fois complétées, les cartes interactives seront accessibles sur la plateforme SCHEMA. Le projet donnera lieu à la publication d’articles scientifiques et à la réalisation d’activités de mobilisation menées par Parcs Canada.

Le Parcours riverain de Montréal

Anne-Marie Dufour, architecte, Ville de Montréal

Dans ses outils de planification du territoire, la Ville de Montréal propose la mise en valeur des composantes patrimoniales du Parcours riverain, un réseau de chemins anciens témoignant de l’histoire du peuplement de Montréal le long des rives du fleuve Saint-Laurent, du lac Saint-Louis et du lac des Deux Montagnes, de la rivière des Prairies et du canal de Lachine. Le partage de la connaissance étant la première condition d’une mise en valeur, c’est dans cette optique que le site Internet du Parcours riverain a été lancé en 2013. Celui-ci diffuse des données historiques sur plus de 1000 éléments patrimoniaux – qu’ils soient ou non protégés par un statut – et offre des clefs d’interprétation et de mise en valeur du patrimoine en proposant différents regroupements géographiques ou thématiques. Ainsi, chaque élément est associé à des textes illustrés de photographies d’archives qui racontent l’histoire du développement des rives et des différents territoires riverains traversés.