Salle de presse

Qu’on en parle sur le Web, dans les journaux, à la radio ou à la télévision, les activités du Laboratoire suscitent l’intérêt médiatique. Ces vitrines permettent de diffuser largement les travaux et les activités du Laboratoire.

L'actrice britannique Anna Neagle, 1937, Conrad Poirier, BAnQ, P48,S1,P1531

2018

On en parle dans Le Devoir

Marie Pigelet, doctorante en histoire de l’alimentation et membre étudiante du Laboratoire, était interviewée par la journaliste Gwenaëlle Reyt du quotidien Le Devoir au sujet de l’ouvrage de recettes La cuisine raisonnée qui prodigue conseils et astuces depuis cent ans.

Les flux migratoires France/Québec

Paul-André Linteau, codirecteur du Laboratoire, était interviewé par la journaliste Natacha Czerwinski du magazine L’Express au sujet des flux migratoires France/Québec.

L’invention des gratte-ciel et leur apparition à Chicago et à New York

Harold Bérubé, professeur adjoint à l’Université de Sherbrooke et chercheur régulier du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, participait à l’édition du 22 octobre 2018 de l’émission Aujourd’hui l’histoire diffusée sur Radio-Canada Première. Dans l’entrevue, l’historien aborde la folie des hauteurs qui s’est initialement manifestée aux États-Unis à la fin du 19e siècle pour ensuite se propager aux quatre coins de la planète.

L’histoire des grands parcs urbains racontée par Harold Bérubé

Harold Bérubé, professeur adjoint à l’Université de Sherbrooke et chercheur régulier du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, participait à l’édition du 5 septembre 2018 de l’émission Aujourd’hui l’histoire diffusée sur Radio-Canada Première. Dans l’entrevue, il décrit le contexte d’aménagement des espaces verts dans la deuxième moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle. Il raconte aussi la création du parc du Mont-Royal, à Montréal.

On en parle dans Actualités UQAM

Le 15 août 2018, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire et professeure au département d’histoire de l’UQAM, a été honoré dans une exposition présentée sur la place des Montréalaises.

Le 29 juin 2018, Paul-André Linteau, co-directeur du Laboratoire et professeur émérite du Département d’histoire de l’UQAM, a été reçu membre de l’Ordre du Canada.

On en parle dans Le Devoir

Les recherches de Marion Beaulieu, adjointe de recherche de 2013 à 2017 et responsable des communications depuis juin 2017 au Laboratoire, font l’objet d’un article dans l’édition du 5 mars 2018 du journal Le Devoir. Dans le cadre de son mémoire de maîtrise déposé en 2017, Marion s’est intéressée à l’usage du vélo, comme moyen de transport et comme loisir, à Montréal entre 1900 et 1950.

Jehane Benoît racontée par Maude Labonté

Maude Labonté, membre étudiante du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal de 2013 à 2017, participait à l’édition du 16 février 2018 de l’émission Aujourd’hui l’histoire diffusée sur Radio-Canada Première. Elle y présentait le parcours extraordinaire de Jehane Benoît, pionnière de la scène gastronomique québécoise. Maude est l’auteure d’un mémoire de maîtrise intitulé « ”Ma fourchette voyage” : propositions culinaires étrangères dans la Revue moderne et Châtelaine (1949 à 1968) », réalisé sous la supervision de Joanne Burgess, directrice du Laboratoire.

Joanne Burgess interviewée par Montréal Campus

En janvier 2018, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire, est interviewée par Montréal Campus au sujet de l’histoire du magasin Archambault.

2017

On en parle dans Actualités UQAM

Du 26 au 28 octobre 2017, Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et les Archives de Montréal, en collaboration avec le Coeur des sciences de l’UQAM, la Fédération Histoire Québec et l’Écomusée du fier monde, ont organisé le Forum d’histoire et de patrimoine de Montréal. Découvrir la métropole par ses quartiers.

On en parle dans les journaux

À l’été 2017, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a été nommée membre du Groupe de travail sur la muséologie d’histoire à Montréal. Ce dernier a pour mission de proposer des actions en vue promouvoir la muséologie d’histoire à Montréal ainsi que d’accroître son rayonnement et sa compréhension tant par des publics locaux qu’internationaux.

On en parle dans Actualités UQAM

À l’été 2017, des étudiants du Département d’histoire de l’UQAM ont réalisé un projet de mise en valeur de l’histoire des Habitations Jeanne-Mance dans le cadre du cours Faire de l’histoire avec la communauté, donné par la directrice du Laboratoire, Joanne Burgess. Les Actualités UQAM consacrent un article à cette expérience pédagogique stimulante qui s’inscrit dans la mission du Laboratoire.

Pour consulter l’article dans les Actualités UQAM.

On en parle dans les médias

Le 30 août 2017, à l’Espace La Fontaine, a eu lieu le lancement du Dictionnaire historique du Plateau Mont-Royal, publié aux Éditions Écosociété. Cet ouvrage, coécrit par  Justin Bur, Yves Desjardins, Jean-Claude Robert, Bernard Vallée et Joshua Wolfe, convie les lecteurs à un voyage dans le temps pour découvrir la riche histoire du Plateau Mont-Royal. Le lancement de ce nouveau livre de référence a reçu beaucoup d’attention médiatique.

On en parle dans les médias

Du 13 au 19 août 2017 s’est tenue l’École d’été Montréal numérique. Commémoration, interactivité et visualisation. Cette dernière édition d’un cycle de quatre écoles entamé en 2014 fut organisée par le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges: histoire patrimoine, devenir en collaboration avec les Archives de la Ville de Montréal. Dans le contexte du 375e anniversaire de la fondation de la métropole, c’est autour de la thématique de la commémoration qu’un ambitieux programme, alliant présentations magistrales et ateliers en laboratoire informatique, a été élaboré par l’équipe professorale responsable du cours.

On en parle dans les médias

Le 17 mai 2017, l’exposition Nourrir le quartier, nourrir la ville a été lancée à l’Écomusée du fier monde. Fruit d’une étroite collaboration avec le Laboratoire d’histoire et patrimoine de Montréal et le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges, cette exposition retrace l’évolution des marchés publics, de l’épicerie du coin, de l’industrie de transformation alimentaire jusqu’à l’avènement des supermarchés. Le Laboratoire se réjouit des multiples vitrines dont a bénéficié  le lancement de l’exposition.

On en parle dans les journaux

Le 23 mars 2017, Léon Robichaud, codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et professeur au Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke (UdeS), a reçu le prix La Tribune de la Société d’histoire de Sherbrooke. Ce prix est remis chaque année à une personne ou à un groupe qui fait la promotion de l’histoire ou du patrimoine de Sherbrooke et de la région. Il a été décerné à M. Robichaud pour son projet Sherbrooke, histoire et patrimoine, qui rassemble les réalisations du cours HST-279 : L’informatique appliquée à l’histoire, lequel fait partie du cheminement du baccalauréat en histoire de l’UdeS. Ce cours permet aux étudiant(e)s de se familiariser avec l’informatique appliquée à l’histoire ainsi que de développer et diffuser des connaissances sur l’histoire et le patrimoine de Sherbrooke.

  • Pour consulter l’article paru dans La Tribune.

On en parle dans Histoire Québec

Un article du magazine Histoire Québec, paru en janvier 2017, présente le modèle numérique 4D du complexe industriel Alphonse Raymond Limitée, développé par le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges et l’Écomusée du fier monde. L’auteure Vicky Martineau, qui est archiviste au Centre de ressources pour l’étude des Cantons-de-l’Est, souligne l’exploitation originale des documents d’archives dans cet environnement numérique 4D.

On en parle dans les médias

Dans le cadre des festivités entourant les 50 ans du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, William Gaudry et Réjean Charbonneau, respectivement adjoint de recherche et membre du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, ont été appelés par divers médias pour témoigner de l’histoire de l’infrastructure qui relie Montréal à la rive sud du fleuve Saint-Laurent. M. Gaudry a notamment participé à un reportage du téléjournal de Radio-Canada du 9 mars 2017, dans lequel il a présenté les tracés initiaux du projet ainsi que les raisons qui ont mené à choisir l’option du pont-tunnel. M. Charbonneau a, pour sa part, offert une entrevue radiophonique à l’émission Gravel le matin, le 10 mars 2017, sur la chaîne Ici Première. M. Gaudry a aussi collaboré à l’article «Il y a 50 ans, le pont-tunnel était inauguré», paru dans le Journal Métro du 9 mars 2017.

2016

On en parle dans les journaux

Le 3 décembre 2016, Le Journal de Montréal a publié un article sur le chantier du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine. Le projet du pont-tunnel a débuté le 17 mai 1962 et s’est terminé le 11 mars 1967. William Gaudry, adjoint de recherche du Laboratoire et candidat au doctorat en histoire à l’UQAM, dont la thèse porte sur l’étape de conception du pont-tunnel, a collaboré à cet article.

On en parle dans les journaux

Le 20 octobre 2016, les Actualités UQAM ont publié un article sur Paul-André Linteau, codirecteur du LHPM, pour souligner son obtention de la médaille de la Société historique de Montréal. Cette distinction reconnaît des travaux et des réalisations remarquables dans des champs d’activité reliés à l’histoire.

On en parle dans les journaux

Le 2 juillet 2016, L’Action de Joliette a annoncé la présentation de l’exposition «Run de lait» au musée de la Maison Louis-Cyr. Cette exposition, réalisée en collaboration avec l’Écomusée du fier monde, se promène à travers le Québec depuis 2012.

On en parle dans les journaux

Dans un article intitulé «Le passé réinventé» publié dans La Presse Plus le 30 mai 2016, Paul-André Linteau, codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM), a partagé son opinion d’expert sur la qualité des visites commentées en calèche offertes un peu partout dans le Vieux-Montréal.  Après avoir expérimenté deux tours guidés, Paul-André Linteau a pu constater la piètre qualité des contenus historiques transmis par les cochers.

On en parle dans les journaux

Le 16 mai 2016, le journaliste Claude Gauvreau, des Actualités UQAM, a publié un article sur une balade commentée présentée par Joanne Burgess. L’activité était une présentation du 84e congrès de l’Acfas, en collaboration avec le Coeur des siences de l’UQAM, et était offerte gratuitement au grand public.

On en parle dans les médias

Le 11 mai 2016, l’Actualités UQAM a publié un bel article présentant les objectifs du colloque «De l’histoire au patrimoine : état des lieux et perspectives» organisé par le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal dans le cadre du 84e congrès de l’Acfas. Sur la base d’une entrevue accordée par Joanne Burgess, directrice du LHPM, le texte évoque les grandes réalisations du Laboratoire au cours des dix dernières années et les orientations de l’équipe pour l’avenir.

Côté radiophonique, le journaliste radio-canadien Frank Desoer a assisté au colloque. Il en a tiré un reportage dans lequel il souligne les enjeux de valorisation du patrimoine urbain soulevés durant l’événement. En écoutant le reportage, vous aurez l’occasion d’entendre l’avis de plusieurs conférenciers membres du LHPM.

Côté web, la seconde séance, «Le patrimoine de proximité : du local à l’universel», a été filmée par l’équipe d’UQAM.tv. Son contenu a été mis en ligne à l’automne 2016.

On en parle dans les journaux

Le 13 février 2016, Le Devoir a publié un article concernant l’école d’été Montréal numérique. Dans une entrevue accordée au journaliste Pierre Vallée, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a décrit cet événement phare du Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir.

On en parle dans les journaux

Le 13 janvier 2016, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et l’UQAM ont renouvelé leur entente de partenariat signée en 2009. Cette entente veut faciliter la réalisation de projets communs entre les deux institutions. Le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir est d’ailleurs cité comme un bel exemple des projets réalisés grâce à cette entente.

En effet, le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges est fier de compter parmi ses organismes partenaires BAnQ. En guise d’exemple, ils travaillent conjointement à la réalisation de parcours historiques sur la plateforme Web History Pin. Ce projet vise la mise en valeur des collections patrimoniales de cartes postales, de photographies et de cartes et plans de BAnQ.

On en parle dans les médias

En janvier 2016, l’exposition Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire! était le sujet de deux émissions de radio populaires. Le 15 janvier, Éric Giroux, historien et responsable des collections à l’Écomusée du fier monde, a participé à l’émission J’aime Montréal à CIBL, durant laquelle il a présenté l’exposition qui s’est terminée le 26 février 2016.

Le 29 janvier, toujours à CIBL, l’émission Une fois c’t’une rue a été consacrée à l’histoire de la rue Amherst. Les auditeurs ont eu l’occasion d’entendre une chronique sur l’exposition Raymond ainsi qu’un extrait d’entrevue avec Éric Giroux.

L’exposition a également été mentionnée dans le numéro spécial «La parole aux objets» de la revue Continuité où les petits pots Raymond étaient à l’honneur!

2015

On en parle à la télé

Le 12 novembre 2015, sur la chaîne MAtv, à l’émission Montréalité, Éric Giroux, historien et responsable des collections à l’Écomusée du fier monde, a présenté l’exposition Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire ! Pour l’occasion, M. Giroux était accompagné de Mme Aline Harvey, ancienne employée de l’usine Raymond. Réalisée en collaboration avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges, cette exposition fait revivre les produits de la conserverie Raymond qui a dominé son secteur d’activité jusque dans les années 1960.

On en parle dans les journaux

Le 2 novembre 2015, les Actualités UQAM publiait un article sur l’exposition Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire ! présentée à l’Écomusée du fier monde du 29 octobre 2015 au 14 février 2016. Réalisée en collaboration avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges, cette exposition fait revivre les produits de la conserverie Raymond qui a dominé son secteur d’activité jusque dans les années 1960.

On en parle dans les journaux

Le 22 octobre 2015, lors du 71e Gala de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), Joanne Burgess, professeure au Département d’histoire de l’UQAM et directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM), a reçu le prix André-Laurendeau. Cette reconnaissance a été créée en 1986 en l’honneur d’André Laurendeau, grand éditorialiste et humaniste. Il est destiné à une personne travaillant dans le domaine des sciences humaines. Les Actualités UQAM etLe Devoir ont publié un article afin de souligner cette disctinction.

On en parle à la radio

Le 20 octobre 2015, Éric Giroux, responsable de la recherche et des collections à l’Écomusée du fier monde, a offert une entrevue à Francis Reddy à l’émission «Bien dans son assiette» sur les ondes de Radio-Canada. Il y parle de l’exposition Confitures et marinades Raymond : faites pour plaire ! présentée à l’Écomusée du fier monde du 29 octobre 2015 au 14 février 2016. Cette exposition fait revivre les produits de la conserverie Raymond qui a dominé son secteur d’activité jusque dans les années 1960. Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal a contribué à la recherche et au volet numérique de l’exposition.

On en parle à la radio

Le 29 juin 2015, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et commissaire de l’exposition Le Plateau de Michel Tremblay était en entrevue à l’émission “Magazine Centre-Ville” sur les ondes de Radio Ville-Marie. Elle y présente les origines de l’exposition et l’approche qui a guidé sa conception.

L’exposition se veut une expérience immersive qui évoque à la fois l’oeuvre autobiographique et de fiction de Michel Tremblay et le Montréal des années 1940 à 1960. Témoignages, extraits sonores et photographiques se croisent pour offrir des regards différents du Plateau-Mont-Royal de cette époque. L’exposition se déploie dans quatre cylindres immersifs qui représentent chacun une des réalités du Plateau.

L’exposition Le Plateau de Michel Tremblay a été conçue par Bibliothèque et Archives nationales du Québec en collaboration avec le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir et le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal. Elle est présentée du 19 mai au 30 août 2015 à l’Espace La Fontaine au parc La Fontaine et dans le hall de la Grande Bibliothèque.

On en parle à la radio

Le 22 juin 2015, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et commissaire de l’exposition Le Plateau de Michel Tremblay a offert une entrevue à Radio Centre-Ville afin de présenter les tenants et aboutissants de ce projet. L’exposition propose en effet une lecture renouvelée du Plateau-Mont-Royal en plongeant dans les lieux décrits par le dramaturge Michel Tremblay. Campés dans le Montréal de l’après-guerre, les romans du cycle des Chroniques du Plateau-Mont-Royal mettent en scène des personnages dont les valeurs en pleine mutation reflètent les transformations que connaît le Plateau à cette époque. Entre les églises, les balcons, les rues et les ruelles d’un quartier toujours grouillant de vie, cette installation composée de quatre cylindres immersifs offre une compréhension des forces qui animent et travaillent les résidents du Plateau, à l’aube de la Révolution Tranquille.

On en parle sur le web

Le projet HistoryPin de la Section des archives de la Ville de Montréal, lancé officiellement le 13 mai 2015, a été diffusé sur le compte Twitter de Radio-Canada-Grand Montréal.

HistoryPin est un réseau social qui permet à des institutions ou des particuliers de partager et de géolocaliser des images d’archives sur la carte contemporaine d’une ville.  Il en résulte une carte qui permet de constater l’évolution d’un quartier, les changements survenus dans l’architecture ou les moments éphémères qui y ont été pris sur le vif et qui témoignent de la vie des résidents de toutes les époques.

On en parle dans les journaux

C’est avec une grande fierté que le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal annonce que le livre Quartiers disparus, publié sous la direction de la muséologue du Centre d’histoire de Montréal Catherine Charlebois et de l’historien de l’UQAM Paul-André Linteau, tous deux membres du LHPM, a remporté récemment le prix d’excellence de l’Association des musées canadiens.

Ce prix prestigieux reconnaît le travail accompli par le Centre d’histoire de Montréal dans la recherche en histoire de Montréal, un travail minutieux et nécessaire auquel le Laboratoire a largement contribué. En effet, le livre produit à la suite de l’exposition du même nom permet de garder une fort belle trace du travail de recherche, d’analyse et de compréhension de la trame urbaine montréalaise. Fondé sur des sources photographiques et des témoignages oraux soigneusement recueillis,  Quartiers disparus présente une  « reconstitution » des secteurs démolis de la ville autant qu’un geste de mémoire vivante.

On en parle dans les journaux

L’exposition “Run de lait”, créée par l’Écomusée du fier monde et présentée jusqu’au 31 mai à la Maison Bélisle du Vieux-Terrebonne, fait l’objet de deux reportage dans les journaux locaux Le Trait d’Union et La Revue de Coeur et d’Action.

Joanne Burgess intervient sur la semaine des musées à Radio-Canada Toronto

Le 25 mars dernier, l’émission d’après-midi de la société Radio-Canada de Toronto invitait Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, à intervenir sur la semaine des musées, tenue du 23 au 29 mars 2015. L’événement regroupant plusieurs centaines de musées à travers le monde se déroulait principalement sur Twitter et invitait les visiteurs à diffuser sur les réseaux sociaux leurs photos prises dans les musées participants.

Les deux interventions de Joanne Burgess dans l’émission ont souligné l’importance de l’événement pour augmenter la visibilité des musées sur les médias fréquentés par un public plus jeune. Elle affirme qu’une telle initiative permet la concertation des organisations muséales autant qu’elle favorise leur action individuelle. Joanne Burgess évoque aussi le défi que représente la semaine des musées quant aux ressources à mobiliser pour les organismes aux moyens plus modestes, chez qui le financement d’une telle stratégie de communication représente un investissement important.

Le Commandant Sylvain Bissonnette participe au documentaire « Le berceau des anges ».

La série historique « Le berceau des anges », réalisé par Ricardo Trogi et diffusée en mars sur Séries+, dévoile le triste trafic clandestin d’enfants dans le Québec des années 1950.  Le Commandant Sylvain Bissonnette du musée de la police de Montréal, partenaire du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, prête son expertise au documentaire sur le sujet, diffusé sur Historia. Cette production nous apprend qu’un trafic d’enfants nés de filles-mères avait cours au Québec dans les années 1950. Plus de 1000 nouveau-nés, vendus tant au Canada qu’aux États-Unis, ont ainsi transité dans un trafic évalué entre 3 et 5 millions de dollars. Un site internet sur lequel on peut consulter des archives d’époque accompagne la série.

On en parle sur le web

Un des projets les plus ambitieux du Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir est la Bibliographie numérique sur l’histoire de Montréal, un projet sur lequel une équipe pilotée par les professeurs d’histoire Léon Robichaud et Paul-André Linteau ainsi que par Kim Petit, coordonnatrice des projets numériques, œuvre depuis déjà quelques années, et dont le lancement est prévu au printemps prochain.

Pour créer la nouvelle plateforme en ligne, l’équipe a fait appel aux services d’une firme de consultation en technologies de l’information, Whisky Echo Bravo. Celle-ci a récemment fait paraître sur son site Web un article qui raconte son expérience avec l’équipe de la Bibliographie de Montréal et discute de quelques-uns des défis techniques que suscite la gestion de métadonnées bibliographiques.

L’École d’été Montréal numérique. Le passé modélisé dans le cahier spécial des écoles d’été du Devoir

L’École d’été Montréal numérique. Le passé modélisé est présentée dans le cahier thématique publié par le quotidien Le Devoir le 15 février dernier. Dans un article détaillant les programmes offerts par l’UQAM, l’École d’été est mise en vedette grâce à sa proposition avant-gardiste de rencontre entre les univers de l’histoire, du patrimoine et des sciences humaines numériques.

On en parle à la télé

Les Archives de Montréal ont récemment  fait l’objet d’un reportage de la Société Radio-Canada dans lequel des membres du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal ont été interviewés : Mario Robert, chef de la section des archives de la Ville de Montréal, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire et Dany Fougères, professeur d’histoire à l’UQAM.  Le reportage et l’article qui l’accompagne sont disponibles sur le site de la Société Radio-Canada.

2014

L’expertise numérique du LHPM à l’honneur dans Le Devoir

Dans le cadre d’un article portant sur les innovations numériques dans le monde muséal, Le Devoir s’est intéressé au projet de modélisation 4D de l’usine Raymond, mené par   l’Écomusée du fier monde et le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal dans la foulée du projet « Nourrir le quartier, nourrir la ville ». Ce projet s’inscrit dans le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges subventionné par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada.

René Binette « Muséologue citoyen » dans les Actualités UQAM

Le diplômé en histoire de l’art et membre du LHPM René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde, prône l’ancrage des musées dans leur milieu dans un reportage des Actualités UQAM. La mission participative de l’institution mise sur l’héritage vivant de la population du Centre-Sud et sur sa valorisation par des expositions et des activités où les citoyens sont mis à contribution. Cet héritage fait l’objet d’un projet novateur de politique de collection écomuséale, afin de préserver des pratiques culturelles immatérielles qui lui sont propres.

L’ouvrage de Marie-Claude Larouche et d’Anderson Araújo-Oliveira fait l’actualité

L’ouvrage Les sciences humaines à l’école primaire québécoise a fait l’objet de la sélection de lectures mensuelles pour le mois d’octobre dans les ActualitésUQAM. Le livre de Marie-Claude Larouche, membre du LHPM, et d’Anderson Araújo-Oliveira pose un regard critique sur la mise en œuvre de la réforme de l’éducation, 13 ans après son implantation dans le système scolaire québécois.

On en parle à la télé et sur le web

Sur les ondes du réseau MAtv, Mario Robert, chef de la Section des archives de la Ville de Montréal et membre du LHPM, participe à l’émission Montréalité à titre de chroniqueur. Ses interventions promènent l’auditeur à travers différents thèmes de l’histoire culturelle et sociale de Montréal, des carnavals d’hiver aux faits divers les plus cocasses, en passant par l’histoire des quartiers et des communautés culturelles de Montréal. Les chroniques sont relayées sur la chaîne YouTube des Archives de Montréal.

L’école d’été Montréal numérique. Temps et Espace fait l’actualité

L’École d’été 2014 Montréal numérique. Temps et Espace a fait l’objet d’un reportage dans les ActualitésUQAM. L’événement qui se tiendra du 17 au 23 août prochain proposera à ses participants de développer leurs compétences quant à l’utilisation des technologies numériques dans la pratique de l’histoire. L’École d’été 2014 est la première de quatre éditions annuelles qui, jusqu’au 375e anniversaire de Montréal en 2017, mettront en valeur les enjeux méthodologiques, les projets et réalisations numériques des praticiens de l’histoire et du patrimoine montréalais.

Le projet Sherbrooke: histoire et patrimoine fait l’actualité

Le 2 mai 2014, le projet Sherbrooke histoire et patrimoine et son circuit “Visite du quartier sud en 1921” faisaient l’objet d’une soirée spéciale au Théâtre Granada à Sherbrooke pour dévoiler les résultats des travaux menés par les étudiants dans le cadre du cours “L’informatique appliquée à l’histoire”. L’événement fut couvert par le quotidien La Tribune et par le site Internet de l’Université de Sherbrooke. Léon Robichaud, professeur à l’Université de Sherbrooke et membre du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal est le responsable de ce projet qui permet aux étudiants en histoire de voir leur travail concrétisé dans un circuit web accessible au grand public.

Francine Lelièvre reçoit le Prix du service méritoire de l’Association des musées canadiens

Le 10 avril 2014, La Presse annonçait la remise du Prix du service méritoire de l’Association des musées canadiens à Francine Lelièvre, fondatrice et directrice générale du Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal Pointe-à-Callière .Cette reconnaissance décernée par les pairs vise à récompenser la carrière d’un professionnel accompli du secteur muséal canadien.

Nouvelle parution

Le 14 février 2014, les Actualités UQAM annonçaient la parution de la brochure Audace et persévérance : l’héritage des Oblats O.M.I produite par l’Écomusée du fier monde, le Centre Saint-Pierre et l’Université Saint-Paul et regroupant les textes et l’iconographie des expositions présentées à Montréal et à Ottawa. Réalisée en partenariat avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal et le Service aux collectivités de l’UQAM, la production de cette brochure s’inscrit dans un projet d’envergure, Îlot-Saint-Pierre Apôtre : un héritage pour la communauté.

2013

Cérémonie de remise des bourses du LHPM et du projet Montréal, plaque tournante des échanges

Le 04 décembre 2013, un article paraissait dans les Actualités UQAM annonçant la remise des bourses du LHPM et du projet Montréal, plaque tournante des échanges. C’est lors de la journée annuelle du LHPM, le 20 novembre 2013, que s’est déroulée la cérémonie officielle où quatre jeunes chercheurs, deux étudiants à la maitrise et au doctorat et deux stagiaires postdoctoraux, ont reçu un soutien financier à leur projet de recherche.

Paul-André Linteau reçoit le prix Blanche-Lemco-Van-Gimkel 2013

Le 28 octobre 2013, un article paraissait dans les Actualités UQAM afin d’annoncer la remise du prix Blanche-Lemco-Van-Gimkel 2013 à Paul-André Linteau, professeur au département d’histoire de l’UQAM et codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal. Ce prix, remis lors du Gala 50e anniversaire de l’Ordre des urbanistes du Québec, est décerné à des personnes non urbanistes de divers milieux pour leur contribution significative au développement de l’urbanisme au Québec.

Paul-André Linteau admis au Cercle d’excellence de l’Université du Québec en 2013

Le 5 septembre 2013, un article paraissait sur le site Internet de l’UQAM afin d’annoncer l’accueil de Paul-André Linteau, professeur au département d’histoire de l’UQAM et codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, au sein du Cercle d’excellence de l’Université du Québec. Cette reconnaissance symbolique est décernée à un membre du personnel du réseau de l’Université du Québec dont le travail et la performance méritent d’être soulignés publiquement.

On en parle à la télé

En mars 2013, Joanne Burgess, directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a participé à un reportage diffusé sur les ondes de CTV News Montreal, dans le cadre de la série Forbidden Montreal. Le reportage nous amène dans les dessous méconnus du pont Jacques-Cartier. Sous le bitume, se cache un pavillon relié à l’île Sainte-Hélène, qui devait abriter une immense salle de danse ainsi qu’une salle d’exposition. Cette infrastructure était intégrée à un plan plus large de développement des loisirs récréatifs pour les Montréalais. La crise économique des années 1920 vient interrompre ce projet, qui ne verra jamais le jour.

2012

Promouvoir le rôle social des musées

Le 26 novembre 2012, le Journal de L’UQAM s’entretenait avec René Binette, directeur de l’Écomusée du fier monde et membre du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal à propos d’une table ronde tenue à l’Écomusée le 8 novembre 2012. La table ronde portait sur le rôle social des musées. Organisé par l’Écomusée, le LHPM, l’Institut du patrimoine et les Études supérieures en muséologie de l’UQAM, la rencontre était aussi l’occasion de souligner les 40 ans de la Déclaration de Santiago du Chili et les 30 ans d’existence de l’Écomusée.

Prix et distinction

Le 29 octobre 2012, un article paraissait sur le site Internet de l’UQAM afin d’annoncer la remise du prix Léon-Gérin au professeur et codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, Paul-André Linteau. Ce prix est la plus haute distinction accordée à un chercheur en sciences humaines et sociales par le gouvernement du Québec. L’article parcours les réalisations de cet éminent professeur. Toujours pour souligner cette distinction, paraissait, le 12 novembre 2012 dans le journal de L’UQAM, une entrevue avec Paul-André Linteau.L’entrevue retrace le parcours du professeur ainsi que ces intérêts de recherche.

On en parle à la radio

En octobre 2012, Sylvain Bissonnette, historien au Musée de la police de Montréal, un organisme partenaire associé au LHPM, a participé à l’émission radiophonique Désautels à la Première Chaîne de Radio-Canada. Lors d’une chronique diffusée le 23 octobre 2012, il a abordé l’histoire des matricules, leur origine et leur emplacement sur l’uniforme des policiers. Le 24 octobre 2012, il a participé à une chronique sur l’impact possible de l’actuelle crise de confiance à Montréal, en faisant un parallèle avec l’enquête Caron des années 1950 à Montréal.

On en parle à la radio

Le 1er septembre 2012, Léon Robichaud, professeur agrégé à l’Université de Sherbrooke et codirecteur du LHPM, a participé à l’émission scientifique La Grande Équation, diffusée à l’antenne de Radio Ville-Marie. Il abordait alors le sujet des technologies de l’information et leur utilisation dans le développement de nouvelles approches pour raconter l’histoire.

Délaissant le livre et l’article, Léon Robichaud a entre autres participé au développement de nombreux sites Internet qui permettent aux citoyens de découvrir leur patrimoine, qu’il s’agisse de l’inventaire patrimonial de la Ville de Montréal ou du site La Torture et la vérité : Angélique et l’incendie de Montréal,un des Grands mystères de l’histoire canadienne, qui s’adresse autant aux jeunes du primaire qu’aux universitaires.

On en parle dans Continuité

À l’automne 2012, un article intitulé « Fouilles métropolitaines » paraissait dans la revue Continuité et annonçait l’obtention d’une importante subvention pour le projet « Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir ».La revue Continuité, soutenue par le Conseil des monuments et sites du Québec, constitue la référence en matière de patrimoine bâti et paysager au Québec.

La professeure Joanne Burgess obtient une importante subvention du CRSH

28 mai 2012, UQAM, Nouvelles. « Joanne Burgess, professeure au Département d’histoire et directrice du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, a obtenu une importante subvention de plus de 2,3 millions de dollars du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) pour un vaste chantier de recherche intitulé Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir»

Une chambre à soi

Le 16 avril 2012, le Journal de L’UQAM publiait un article sur le projet Une chambre à soi du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal. Ce projet de recherche est mené en partenariat avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoinede Montréal, le Service aux collectivités de l’UQAM, la Table de concertation faubourg Saint-Laurent et le RAPSIM. Ce projet cherche à retracer l’histoire, méconnue à ce jour, des maisons de chambres à Montréal, tout en dressant leur portrait actuel.

Jean-Claude Robert retrace l’histoire de la nomination des pavillons de l’UQAM

Au printemps 2012, le magazine Inter de l’UQAM présentait l’article « Des pavillons bien nommés » qui nous rappelle une tranche d’histoire de l’UQAM. Le journalise Claude Gauvreau s’entretient avec Jean-Claude Robert à propos de l’Opération désignation de l’hiver 1979qui visait à nommer les deux nouveaux pavillons de l’UQAM.

Un patrimoine mal aimé

Le 23 janvier 2012, Claude Gauvreau du Journal de L’UQAM s’entretenait avec Joanne Burgess au sujet du patrimoine industriel, sa valeur historique et culturelle et l’importance de sa préservation.

2011

Prix d’histoire du Gouverneur général: deux chercheuses honorées pour leur participation à une exposition sur la Seconde Guerre mondiale

Le 9 janvier 2011, le site web de l’UQAM publiait un article afin de souligner la présence de deux membres du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, Joanne Burgess et Geneviève Létourneau-G., au sein de l’équipe récipiendaire du Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence des programmes en musées : Histoire vivante. Ce prix a été décerné pour l’exposition virtuelle Branle-bas de combat! La vie au port de Montréal, 1939-1945.

2009

Des historiens socialement engagés

Le 9 février 2009, le journal de L’UQAM publiait un article sur le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, sa mission et ses réalisations.