Montréal, plaque tournante des échanges

Sous la thématique Villes : espaces, cultures et sociétés, la programmation scientifique du Laboratoire se déploie autour de six grands axes de recherche, dont trois axes thématiques qui privilégient des problématiques et des champs de recherche en histoire urbaine et trois axes transversaux qui se déploient en synergie avec les axes thématiques. Cette programmation s’enracine dans plusieurs champs de la connaissance et interpelle tout particulièrement l’histoire de Montréal, les sciences humaines numériques et l’histoire appliquée. Les six grands axes réunissent de nombreux projets de recherche qui donnent vie à la programmation scientifique.

Bateaux près du quai Victoria, avec le pont Jacques-Cartier en construction au loin, port de Montréal, vers 1928 Harry Sutcliffe, Musée McCord, M2011.64.2.2.201

Cet axe de recherche envisage Montréal comme plaque tournante des échanges et cherche à comprendre son histoire par l’étude de son rôle au sein de réseaux qui se déploient à l’échelle de la région et du pays, mais également à celle du continent, des Amériques, de l’Empire et d’ensembles territoriaux encore plus vastes. Les projets rattachés à cet axe s’intéressent à divers enjeux et thématiques : les mouvements migratoires et l’évolution des relations culturelles, religieuses et économiques entre la France et le Québec; les chaînes d’acteurs et les parcours complexes qu’empruntent les aliments afin d’approvisionner la ville et ses habitants, sans oublier les influences culturelles qui agissent sur les pratiques alimentaires; les mobilisations politiques à l’échelle du territoire québécois lors de l’incendie du Parlement de la province du Canada dans sa capitale, Montréal, en 1849.

Projets associés


Le marché Sainte-Anne, le parlement et Montréal-Capitale : nouveaux regards et reconstitution 4D

Joanne Burgess, UQAM
Louise Pothier, Pointe-à-Callière, cité d’histoire et d’archéologie
Alain Roy, historien