Christine Labrie

Portrait de Christine Labrie

Manières d’être femme sans être mère : une enquête d’histoire orale sur le rapport au genre des Québécoises sans enfant avant la révolution sexuelle
Maîtrise en histoire, cheminement en informatique appliquée à l’histoire, Université de Sherbrooke
Dir. Louise Bienvenue
Curriculum Vitae

Après avoir complété un Certificat en sociologie à l’Université Laval en 2010, Christine Labrie a obtenu un Baccalauréat en histoire avec profil Excellence à l’Université de Sherbrooke. À l’automne 2013, elle entreprend dans la même institution une Maîtrise en histoire, avec cheminement en informatique appliquée à l’histoire. Elle s’intéresse à l’histoire des femmes, des mentalités et de la famille au Québec.

Son projet de recherche porte sur le rapport au genre des femmes nées entre 1930 et 1950 et qui, par choix ou non, n’ont jamais eu d’enfants. Elle s’intéressera à leurs expériences de construction identitaire dans un contexte où elles étaient à la fois proportionnellement moins nombreuses dans leur situation que celles des générations qui les ont suivies ou qui les ont précédées, et en opposition avec le discours social dominant, généré en grande partie par le clergé catholique et le corps médical, qui insistait fortement sur l’idée que les femmes sont faites pour avoir des enfants. Cette recherche viendra combler une lacune dans l’historiographie, car bien que de nombreux chercheurs se soient intéressés à la question de la maternité, un aspect central de la vie des femmes avant l’avènement d’une contraception efficace et accessible dans les années 1960, les travaux ont en général très peu abordé la question des femmes qui n’ont pas eu d’enfants, si ce n’est que pour mentionner leur existence statistique. Dans le cadre de sa recherche, elle aura recours à un corpus composé en majeure partie de sources orales et, de manière secondaire, d’archives et d’imprimés. Les entrevues réalisées seront analysées à l’aide du logiciel Stories Matter, conçu spécifiquement pour la pratique de l’histoire orale par le Centre for Oral History and Digital Storytelling de l’Université Concordia.

Christine a obtenu la bourse de recrutement du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal en 2013. Elle a également reçu une Bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier (CRSH) pour réaliser son projet de mémoire. Elle avait aussi obtenu la Bourse des diplômées et diplômés de l’Université de Sherbrooke dans le cadre de ses études de 1er cycle. Elle signera à l’automne 2013 un article de la Revue d’histoire de l’Université de Sherbrooke s’intitulant «Implantation de services en lien avec l’avortement à Sherbrooke depuis les années 1970 : une enquête d’histoire orale».