Alice Cartier

Portrait d'Alice Cartier

La chercheure postdoctorale Alice Cartier, docteure de l’Université Paris IV-Sorbonne en histoire moderne et contemporaine, est accueillie par le LHPM en 2012-2013. Elle est récipiendaire d’une bourse de recherche postdoctorale du gouvernement du Canada (BRPD) et poursuivra ses travaux de recherche à Montréal jusqu’en septembre 2013.

Spécialisée en histoire sociale et culturelle contemporaine, Alice Cartier s’intéresse aux expositions universelles, aux jeux olympiques, à l’histoire urbaine, à l’histoire des loisirs et du sport. En 2010, elle a soutenu une thèse de doctorat intitulée Mythe et réalités olympiques : les Jeux de 1900 sous la direction de Jaques-Olivier Boudon à l’Université Paris IV-Sorbonne.

Dans le cadre de son projet de recherche postdoctoral, madame Cartier s’intéresse à l’histoire de Montréal. Son projet s’intitule « L’impact de l’Exposition universelle de 1967 et des Jeux olympiques de 1976 sur l’image internationale et l’identité de la ville de Montréal ». En effet, Montréal a été l’hôte, à seulement quelques années d’intervalles, de l’Exposition universelle, en 1967, et des Jeux olympiques, en 1976. Le cas de Montréal permet ainsi d’étudier l’impact et  la dynamique de ces deux grands événements internationaux. Ce nouveau projet de recherche postdoctoral pose deux questions : quels impacts l’Exposition universelle de 1967 et les Jeux olympiques de 1976 ont-ils eu sur l’image et l’identité de Montréal ? Elle travaille sous la direction conjointe de Joanne Burgess et de Paul-André Linteau.