Jordane Labarussias

Maîtrise en histoire, profil histoire appliquée, UQAM
Dir.: Robert Gagnon

Consulter le profil de Jordane sur LinkedIn

D’abord intéressé par les relations internationales et l’histoire antique, Jordane Labarussias a complété un baccalauréat en science politique et histoire à l’Université McGill en 2001. Après 10 ans passés sur le marché du travail dans trois pays différents, il effectue un retour aux études en poursuivant une maîtrise en histoire appliquée à l’Université du Québec à Montréal.

Il vient de terminer son stage au quartier général de la Sûreté du Québec, où il a effectué un survol des méthodes d’enquêtes criminelles entre 1870 et 1930. Les sujets explorés durant le stage vont du meurtre sordide à la chasse à l’homme, en passant par les grands personnages qui ont marqué la lutte contre le crime au Québec à cette époque.

Dans la foulée de ces recherches fructueuses, il compte maintenant étudier la contrebande d’alcool au Québec pendant les années 1920. Son projet de recherche envisage de reconstituer une affaire de contrebande notoire qui a fait la manchette de 1924 à 1926 : l’affaire de la barge Tremblay. Cette enquête révèle certaines des facettes du crime organisé moderne en Amérique du Nord, alors en pleine expansion grâce à la Prohibition aux États-Unis. Au premier plan, on découvre des instances de corruption et de collusion au sein des autorités chargées d’éradiquer la contrebande. De simple fait divers, ce trafic d’alcool a ainsi contribué au scandale politique menant à la chute du gouvernement de Mackenzie-King en 1926.

Dans ce contexte, Jordane se propose d’explorer les moyens employés – et les obstacles rencontrés – par les forces policières dans leur lutte contre les réseaux internationaux de contrebandiers agissant au Québec et au Canada. Pour se faire, il utilisera des sources journalistiques, judiciaires et d’archives gouvernementales, telles que celles du fonds du comité spécial sur le Département des douanes et accises, de Bibliothèques et Archives Canada.