Dominic Dagenais

Développement capitaliste, culture urbaine et homosexualité : L’émergence d’identités et de sous-cultures homosexuelles à Montréal, 1880-1929
Doctorat en histoire, UQAM
Dir. : Magda Fahrni, Codir. : Brian Lewis (McGill)
Curriculum Vitae

Après un baccalauréat en histoire à l’UQAM, Dominic Dagenais a effectué une maîtrise, toujours en histoire, à l’Université de Montréal. Il a entamé à l’automne 2012 un doctorat en histoire à l’UQAM. Sous la direction de Magda Fahrni et la codirection de Brian Lewis, de l’Université McGill, son projet de thèse porte sur l’émergence d’identités et de sous-cultures homosexuelles à Montréal. Il vise plus particulièrement à analyser le lien entre le développement de l’économie capitaliste, la culture urbaine dans l’émergence d’identités et de sous-cultures homosexuelles à Montréal, de 1880 à 1929. À l’instar des travaux similaires menés pour d’autres villes nord-américaines, il s’agira de retracer, à partir de dossiers juridiques, de rapports de police, d’articles de journaux et de rapports de commission d’enquête, le contexte social de l’homosexualité à Montréal au tournant du XXe siècle et de démontrer comment les transformations sociales liées au développement capitaliste et à l’urbanisation ont permis la formation d’identités et de sous-cultures homosexuelles. Finalement, ce projet de thèse cherchera à établir si la formation des sous-cultures homosexuelles montréalaises du début du XXe siècle a suivi un modèle comparable à celui observé ailleurs, en se constituant d’abord au sein de la classe ouvrière autour d’une identité fondée sur le genre pour ensuite se développer chez les salariés de la classe moyenne émergente autour d’une identité davantage fondée sur l’orientation sexuelle.

Depuis la session d’hiver 2013, Dominic Dagenais a travaillé comme auxiliaire de recherche au Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) sur différents projets.  Parmi lesquels un projet, en lien avec l’inauguration du nouveau pavillon de la Maison-des-Marins du musée Pointe-à-Callière ,visant à retracer sur l’histoire du Sailors’ Institute. Il a aussi été responsable de la recherche iconographique pour l’exposition portant sur le Plateau de Michel Tremblay, présentée par Bibliothèques et Archives nationales du Québec. Il travaille également, en collaboration avec les Archives de la Ville de Montréal, sur le projet de chronologie de Montréal, dirigé par Paul-André Linteau. Il est le récipiendaire d’une bourse doctorale remise par le Partenariat de recherche Montréal, plaque tournante des échanges : histoire, patrimoine, devenir (2013-2014). Dominic Dagenais a également travaillé ces dernières années comme assistant de recherche auprès du Groupe d’histoire de Montréal ainsi que le projet d’Histoire de la folie au Canada, dirigée par Megan Davies, de l’Université York à Toronto.