Didier Séguin

Patrimoine industriel du site des chutes des Chaudières : Perspective de mémoire et d’identité locale et régionale
Maîtrise en muséologie et pratiques des arts, UQO
Dir. : Nada Guzin Lukic
Curriculum vitae

Didier Séguin est détenteur d’un Baccalauréat en Arts général de l’Université d’Ottawa et d’un Certificat en muséologie et patrimoines de l’Université du Québec en Outaouais. Il a entamé à l’automne 2013 une maîtrise en Muséologie à l’Université du Québec en Outaouais.

Dans le cadre de son projet de mémoire, Didier s’intéresse à la question du patrimoine industriel et ouvrier, plus particulièrement celui du site des chutes des Chaudières sur la rivière des Outaouais, située au le centre-ville de Gatineau, en Outaouais. Il s’interroge sur la patrimonialisation et la muséalisation de ce site industriel dans une perspective identitaire, locale et régionale.

Durant sa maîtrise, Didier s’est impliqué dans le domaine de la muséologie et du patrimoine, entre autre, à titre de conférencier lors de la Rencontre du patrimoine de l’Outaouais, à Gatineau, en mai 2014, et à titre de consultant en muséologie pour les étudiants inscrits au programme d’études canadiennes de l’Université Carleton en 2014 et 2015.  En avril 2015, il a publié un article pour la revue MUSE de l’Association des musées canadiens s’intitulant : Le site des chutes des Chaudières : enjeux de reconnaissance et de mise en valeur de son patrimoine industriel. De plus, il est récipiendaire d’une bourse d’excellence de la fondation de l’Université du Québec en Outaouais. À titre d’adjoint de recherche au laboratoire d’histoire et du patrimoine de Montréal, Didier travaille sur le projet «Marché Sainte-Anne/Parlement du  Canada-uni ». Son travail consiste à la récolte et au traitement des données d’archives afin de documenter et de produire un rapport sur les lieux du pouvoir à Montréal entre 1843 et 1852.