David Girard

Montréal en 1919 : Industrie, travail et espace résidentiel
Maîtrise en histoire, UQAM
Dir. : Joanne Burgess

Après des études collégiales en Infographie, David Girard a complété son baccalauréat en histoire à l’Université du Québec à Montréal. Il s’est alors intéressé aux domestiques au service de la communauté Notre-Dame au 18e siècle et à l’établissement de la communauté ukrainienne dans Rosemont durant les années 1950.

Dans le cadre de sa maîtrise réalisée sous la direction de Joanne Burgess, ses recherches actuelles portent sur les liens entre les secteurs industriels et résidentiels à Montréal en 1919. Bien que plusieurs études s’attardent à la compréhension de la structure spatiale de Montréal au début du XXe siècle, très peu d’entre elles ont analysé les multiples dimensions de la question de la mobilité quotidienne (journey to work). En ce sens, le jumelage d’un ensemble de sources lui a permis de combler cette lacune et d’étudier la relation entre le lieu de travail et le lieu de résidence. En plus d’enrichir nos connaissances de la géographie résidentielle des quartiers ouvriers montréalais, ses recherches nous renseignent  sur les divisions ethniques, sur les conflits sociaux, et sur le syndicalisme en période de démobilisation militaire.

Une partie importante de son travail concerne également l’informatique appliquée à la recherche historique. Pendant ses études, David Girard a d’ailleurs travaillé comme agent de recherche pour le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal au sein de l’équipe de Montréal, plaque tournante des échanges en contribuant à son volet numérique. Il a notamment participé au  projet de bibliographie numérique (Paul-André Linteau), à l’élaboration  d’outils et d’applications numériques à l’intention des publics scolaires (Steve Quirion), ainsi qu’à la construction d’une base de données répertoriant les adresses et rues de Montréal en 1901. Par ailleurs, il utilise les systèmes d’information géographique (SIG) pour ses travaux de maîtrise. Ces derniers permettent de construire des arguments visuels à partir de données textuelles alors que se développe l’histoire numérique, un mouvement de recherche qui explore les manières de tirer profit de la technologie pour l’intégrer à la discipline historique.

Récipiendaire de la Bourse d’excellence Madeleine St-Martin en histoire canadienne de la Fondation de l’UQAM en 2013, David Girard a présenté plusieurs communications lors de colloques universitaires (Université du Québec à Montréal, Université Concordia, Université d’Ottawa). Il présentera par ailleurs en mai ses résultats de maîtrise lors du 85e congrès de l’Acfas et du 11e colloque de la relève VRM.