Andréa Shaulis

Les femmes et la propriété foncière dans le village du Sault-au-Récollet, 1900-1940 : stratégie ou exception?
Maîtrise en histoire, profil histoire appliquée, UQÀM
Dir. : Jean-Philippe Garneau

Andréa Shaulis est titulaire d’un baccalauréat en histoire (2011) et termine présentement une maîtrise en histoire, profil histoire appliquée, à l’Université du Québec à Montréal.

Pendant un stage à Cité historia, musée du Sault-au-Récollet au cours de l’automne 2012, elle documente l’histoire d’une vingtaine de bâtiments de l’ancien village du Sault-au-Récollet. Ces recherches suscitent des interrogations sur la présence des femmes sur le marché foncier du village. Dans son projet de recherche, elle compte approfondir cette question et examiner la signification de la propriété foncière pour les femmes.

À titre d’adjointe de recherche au Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal, elle a contribué au  projet « Îlot-Saint-Pierre-Apôtre : un héritage pour la communauté » et participe maintenant au projet « Marché Sainte-Anne-Parlement du Canada-Uni » Elle a également participé à la diffusion des résultats de ces recherches. Elle présente l’histoire du Service social Saint-Pierre-Apôtre lors d’une conférence sur l’action sociale des Oblats de Marie Immaculée au printemps 2013 et contribue à la rédaction de la brochure La Maîtrise Saint-Pierre. Au cœur de l’action sociale (2013). En octobre 2014, elle présente une communication au 67e congrès de l’IHAF intitulée « Les parlementaires à Montréal, un regard prosopographique ».