D’« antiquaires » à agents mémoriels : sociétés historiques et associations de citoyens dans la valorisation du passé

Ce projet de recherche vise à examiner l’apport des sociétés historiques et des associations citoyennes à la construction de la mémoire québécoise, tant à travers le temps que dans la diversité de leurs apports. Le projet, mené de manière collaborative, entend combiner la recherche « traditionnelle » avec l’utilisation d’outils ouverts pour favoriser une contribution élargie et une accessibilité accélérée des résultats.


Par des conférences et journées d'étude, telles que les Journées d'échange Paysages du mouvement / paysages en mouvement d'octobre 2019 (qui étaient le fruit d'un partenariat entre la FHQ, le LHPM,  le CIEQ et l'AQPI), les sociétés historiques et associations de citoyens contribuent au développement du savoir historique et à la construction d'une mémoire partagée.  Crédit photo : Alain Roy

Le projet de recherche D’antiquaires à agents mémoriels : sociétés historiques et association de citoyens dans la valorisation du passé vise à examiner l’apport des sociétés d’histoire et des associations de citoyens à la constitution et diffusion de la mémoire québécoise.

Alors que le concept de science citoyenne se déploie dans divers domaines scientifiques, le projet entend revisiter les contributions de ces organisations pour mieux saisir les caractéristiques, l’ampleur et la diversité de leurs apports. La recherche se déploie ainsi sur deux axes : diachronique d’abord, pour en comprendre les mutations de la perspective « antiquaire » à la science citoyenne; synchronique ensuite, pour en saisir les multiples facettes.

Outre la recherche plus traditionnelle (bibliographie, rapports de recherche, etc.), l’équipe entend adopter une approche plus collaborative, tant dans la collecte des données que dans la diffusion des résultats. À cette fin, l’utilisation d’outils ouverts tels que Zotero ou Wiki est envisagée afin de favoriser une contribution élargie et une mise à disposition des résultats plus rapide des données recueillies.

Dans un premier temps, au cours de l’été 2020, grâce au soutien financier du LHPM, une assistante de recherche, Sandrine Labelle, a pu constituer une bibliographie préliminaire sur Zotero. Elle a aussi réalisé un dépouillement sommaire de différentes sources, notamment des principales revues d’histoire du Canada et du Québec, a permis de raffiner le cadre conceptuel et méthodologique des prochaines étapes du projet.

La recherche s’est poursuivie en 2021, ce qui a permis de raffiner le cadre historique ainsi que la réflexion sur les outils collaboratifs. Par ailleurs, avec l’assistance de Mélissa Benjamin, un sondage a été réalisé à l’été afin de dresser le portrait des activités des sociétés et associations de l’agglomération de Montréal. Sur les 42 associations organismes sollicités, 28 ont répondu, soit un taux de réponse de 66%. Comprenant plus de 90 questions, les données recueillies permettent de dresser un panorama détaillé de leurs activités. Les premiers résultats de ces divers travaux ont fait par la suite fait l’objet de présentations à l’IHAF (vous pouvez visionner la captation vidéo de la séance du 22 octobre 2021 et consulter la présentation en format PDF)

Dans la foulée, une demande de subvention dans le cadre du programme Engagement des Fonds de recherche du Québec a été déposée puis obtenue en janvier 2022. Le programme exploratoire en sciences participatives finance un duo chercheur-citoyen, en l’occurrence Martin Drouin et Richard Smith, pour faire le bilan de l’apport citoyen à la mémoire québécoise. Soutenu par l’équipe d’Agents mémoriels, le projet s’est doté d’un comité consultatif où universitaires et associations de toutes les régions du Québec sont représentés. Pour 2022, le projet entend étudier l’apport des sociétés et associations dans certaines régions du Québec en s’appuyant sur une recherche plus encadrée mais aussi avec un volet de participation citoyenne.

En même temps, l’équipe s’est activée avec la publication d’un dossier sur « la participation citoyenne en histoire et patrimoine » publié dans la revue Histoire Québec. À ce sujet, vous pouvez consulter l’article que lui a consacré le LHPM. Le dossier comprend une dizaine d’articles, dont quatre de membres du Laboratoire, soit Alain Roy, Martin Drouin, MariFrance Charrette et Alain Gelly. Différentes communications sont aussi au programme en 2022, notamment à la Société historique du Canada, au congrès international de l’International Federation for Public History/ Fédération internationale pour l’histoire publique (IFPH-FIHP).

À l’été et l’automne 2022, le projet passe à une vitesse supérieure. Outre les communications dans divers congrès, plusieurs étudiant.e.s viendront contribuer à l’avancement des travaux :

  • Félix Ouellet, étudiant de premier cycle à l’Université de Montréal et boursier d’un stage au Laboratoire, effectuera une recherche en archives sur l’évolution des liens entre les sociétés d’histoire et l’IHAF;
  • Andrée-Anne Morin-Dupont, étudiante à la maîtrise à l’UQAR, soutiendra la recherche du projet Engagement dans la région du Bas-Saint-Laurent;
  • Jennifer Gagné, étudiante à la maîtrise à l’UQAC, soutiendra la recherche du projet Engagement dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean;
  • Marc-Olivier Vézina, étudiant au doctorat à l’UQAM, soutiendra le chantier du projet Engagement de dresser un portrait statistique des activités des sociétés d’histoire au Québec.

Pour contacter l’équipe du projet, écrire à agentsmemoriels@gmail.com.


Réalisations

Publications scientifiques

ROY, Alain, « De la vitalité à la vitalité mémorielle, ou comment appréhender l’inscription dans le temps des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) », Minorités linguistiques et société /Linguistic Minorities and Society, numéro 21 « Patrimoine, mémoire et vitalité des minorités linguistiques en situation minoritaire », 2023, p. 1-20.

La participation citoyenne en histoire et patrimoineHistoire Québec, 2022, vol. 27, no 3.

  • ROY, Alain, MariFrance CHARETTE et Martin DROUIN, « Le mot de la rédaction: La participation citoyenne en histoire et patrimoine », p. 4.
  • ROY, Alain, « L’histoire comme science citoyenne, bref aperçu de l’évolution depuis le XIXe siècle d’une pratique culturelle au Québec », p. 9-12.
  • DROUIN, Martin, « S’engager dans la valorisation du passé. Regards sur les activités des sociétés d’histoire et les associations de patrimoine de l’agglomération de Montréal », p. 13-15.
  • CHARETTE, MariFrance et Alain Roy, « Les sociétés d’histoire et les plateformes collaboratives : enjeux de la collecte de données et de diffusion sur Wikipédia », p. 16-18.
  • DROUIN, Martin et Richard Smith, « Le projet Engagement : l’apport des sociétés d’histoire et des associations de patrimoine à la mémoire collective des Québécoises et des Québécois », p. 25-26.

Communications et conférences

  • DROUIN, Martin, « Agents mémoriels, un projet en constante évolution », communication présentée lors de la Journée annuelle du LHPM, 9 juin 2023.
  • ROY, Alain, « Citizen history and community engagement: a reappraisal of the professional / ‘’amateur’’ relationship and its evolution in Quebec  », 6e conférence mondiale de la Fédération internationale d’histoire publique (FIHP), communication présentée lors de la séance Public History And Citizen Science, 18 août 2022.
  • DROUIN, Martin et MariFrance CHARETTE, « Un chantier inspirant : Bilan et perspectives d’Agents mémoriels et du projet Engagement », Journée annuelle du LHPM, Montréal, 3 juin 2022.
  • Congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française, 22 octobre 2021, Séance « Sociétés historiques et associations de citoyens : des agents mémoriels dans la valorisation du passé ».
    • ROY, Alain, « L’histoire comme pratique citoyenne : pistes de recherche pour un regard renouvelé (et apaisé?) sur son évolution ».
    • DROUIN, Martin, « S’engager dans la valorisation du passé : regard sur les activités des sociétés d’histoire de l’île de Montréal ».
    • CHARETTE, MarieFrance, « D’« antiquaires » à agents mémoriels : un projet de collecte de données et de diffusion sur Wikipédia ».
    • ?️ Visionner la captation vidéo de la séance du 22 octobre 2021
  • Congrès de la Société historique du Canada, 18 mai 2022, Session « A renewed perspective on historical societies and citizens’ associations as agents of memory in the valorization of the past | Une perspective renouvelée sur les sociétés historiques et les associations citoyennes en tant qu’agents de la mémoire dans la valorisation du passé ». Chair | Président : Steven High.
    • ROY, Alain, “History as a citizen science: research avenues for a renewed (and calmer?) look at its evolution.”
    • DROUIN, Martin, “Engaged in the valorization of the past: a look at the activities of historical societies on the island of Montreal.”
    • CHARRETTE, MariFrance, “D’« antiquaires » à agents mémoriels : enjeux et défis de collecte de données et de diffusion sur Wikipédia.”
  • Congrès de la Fédération Histoire Québec, Québec, 28 mai 2022, Présentation au Déjeuner des délégués.
    • ROY, Alain, « Le chantier de recherche « Agents mémoriels ». une recherche participative et innovante sur l’apport des sociétés d’histoire à la mémoire québécoise »
  • Société pour l’étude de l’architecture au Canada, Montréal, 28 mai 2022, Session « Les citoyens, l’histoire et le patrimoine », organisée par Martin Drouin.
    • DROUIN, Martin, « Engager dans la valorisation du passé : le patrimoine bâti et les activités des sociétés d’histoire sur l’île de Montréal »

Activités grand public

Responsables

  • Martin Drouin, professeur, UQAM
  • Alain Roy, historien
  • MariFrance Charette, Fédération Histoire Québec

Personnel de recherche

  • Mélissa Benjamin, étudiante, UQAM (2021)
  • Sandrine Labelle, étudiante, UQAM (2020)