Le corridor du canal de Lachine : au cœur des échanges et des transports

Le projet du corridor du canal de Lachine vise à identifier et mettre en valeur les activités portuaires se déroulant entre les écluses de Montréal et de Saint-Gabriel. Ayant recours à de nombreuses sources documentaires, le Laboratoire a dressé, depuis 2012, un inventaire exhaustif et critique des activités de transbordement et d’entreposage du terminal portuaire du canal de Lachine. Afin de visualiser spatialement les changements de fonctions et d’activités pour les années retenues entre 1880 et 1970, cet inventaire fera l’objet d’une cartographie dynamique sur des plateformes numériques. Des recherches iconographiques et la réalisation de monographies compléteront le tout.


Vue aérienne du Vieux-Port de Montréal et du pont Jacques-Cartier, Septembre 1931, Archives d'Hydro-Québec, F01/700862/1853

Depuis 2012, en ayant recours à de nombreuses sources documentaires, le Laboratoire a pu dresser un inventaire exhaustif et critique des activités de transbordement et d’entreposage entre les écluses de Montréal et de Saint-Gabriel. Grâce à ce travail méthodique et minutieux, on dispose désormais non seulement d’une localisation précise des divers occupants pour les années sélectionnées (1880, 1890, 1913, 1950 et 1964), mais également d’un portrait détaillé de leurs activités. Reflet des marchandises en vrac transitées le long du canal de Lachine, les activités de transbordement et d’entreposage se concentrent principalement autour du tandem blé/farine, du bois, du charbon pour le 19e siècle.  Au 20e siècle, surtout à partir de l’entre-deux-guerres, le charbon et le bois céderont  progressivement leur place au sable et au gravier. À cette cartographie dynamique du terminal maritime du canal de Lachine s’ajoute aussi la fonction d’entreposage associée autant aux activités portuaires qu’industrielles. Afin de dynamiser le tout, ces données seront intégrées dans une cartographie dynamique qui permettra de visualiser spatialement les changements de fonctions et d’activités.

Encore en chantier, ce projet donnera aussi lieu à la rédaction de monographies sur des entreprises d’entreposage et des sociétés de navigation situées le long du terminus maritime (port intérieur et océanique) du canal de Lachine. Dans l’optique de la mise en valeur de ces résultats sur des plateformes numériques, des recherches iconographiques seront également entreprises.


Réalisations

Communications et conférences

  • GAGNON, Yvon, « Les activités de transbordement et d’entreposage de la section océanique du canal de Lachine : une analyse spatio-temporelle, 1880-1913 », 68e congrès de l’IHAF, Montréal, 16 octobre 2015.
  • GAGNON, Yvon et Alain GELLY, « Le corridor du canal de Lachine : au cœur des échanges et des transports », Journée annuelle du LHPM, Montréal, 20 novembre 2015.
  • GELLY, Alain, « Le corridor du canal de Lachine : au cœur des échanges et des transports », Journée annuelle du LHPM, Montréal, 23 mai 2013.
  • GELLY, Alain, « Connaître et valoriser le patrimoine portuaire de Montréal: tout un chantier », Colloque de l’histoire au patrimoine : état des lieux et perspectives, 84e congrès de l’ACFAS, Montréal, 11 mai 2016.

Soutien financier

CRSH        FRQSC

Partenaires

Responsables

  • Joanne Burgess, professeure, Département d’histoire, UQAM
  • Alain Gelly, Historien, Parcs Canada

Professionnels de recherche

  • Florence Rousseau, contractuelle, Parcs Canada (2017)

Personnel de recherche

  • Yvon Gagnon, étudiant, UQAM (2014-)
  • William Gaudry, étudiant, UQAM (2016)
  • Jordane Labarussias, étudiant, UQAM (2012-2013)
  • Antoine Laperrière, étudiant, UQAM (2013)
  • Anne-Frédérique Morin, étudiante, UQAM (2015)
  • Philippe Plourde, étudiant, UQAM (2013)
  • Andréa Shaulis, étudiante, UQAM (2015)