Géolocaliser les images des albums de rues Massicotte

Mené conjointement par BAnQ et par le LHPM, ce projet vise à offrir au public une interface cartographique permettant de repérer le contenu d’une collection particulièrement appréciée des historiens et des amateurs d’histoire de Montréal, soit la collection d’albums de rues Massicotte. Géolocalisées par l’usage combiné de SIG et de sources historiques telles que des annuaires municipaux et des atlas anciens, ces images dépeignent diverses facettes du Montréal des années 1850 à 1920, notamment le paysage bâti de l’époque. Dans une phase ultérieure, il est envisagé de faire appel aux outils et aux techniques de participation collaborative pour ouvrir au public l’exercice de géolocalisation et accélérer l’enrichissement des métadonnées disponibles.


À la fois journaliste, archiviste et historien, Édouard-Zotique Massicotte (1867-1947) a rassemblé l’une des collections d’images les plus volumineuses portant sur le Montréal de son époque, aujourd’hui conservé à BAnQ Vieux-Montréal. Le corpus couvre une période allant des années 1850 aux années 1920 et est constitué d’un ensemble comprenant plus de 6000 photographies et autres illustrations, dont la majorité est en provenance des journaux et des revues de l’époque. Il s’agit de rares témoignages visuels sur une période florissante de la ville. Les pièces conservées permettent d’apprécier l’architecture d’une multitude d’édifices aujourd’hui disparus ou transformés au fil des ans. D’autres images rappellent des événements qui se sont déroulés à Montréal durant cette période. Tous les quartiers anciens de Montréal et des environs y sont représentés. Les images permettent de mieux documenter les transformations successives des moyens de transport, l’implantation des industries, le développement des loisirs, l’évolution de la mode ainsi qu’une panoplie d’autres sujets propres à l’histoire sociale, culturelle et économique de la ville.

Mené conjointement par BAnQ et par le LHPM, le projet vise à offrir au public une nouvelle façon d’accéder à la collection et à son contenu, via une interface cartographique, en cours de développment sur la plateforme SCHEMA, qui donnera accès aux images. Les images sont géolocalisées par le personnel de recherche qui fait un usage combiné de SIG et de sources historiques telles que les annuaires municipaux de l’éditeur Lovell et les atlas anciens confectionnés par Charles E. Goad. Dans une phase ultérieure, il est envisagé de faire appel aux techniques et aux outils de participation collaborative pour ouvrir l’exercice de géolocalisation au public intéressé par l’histoire de Montréal, notamment les sociétés d’histoire.

Projet associé


Réalisations

Sites et contenus Web

Communications et conférences

  • PALOMINO, Jean-François et Audrey STE-MARIE, « Géolocaliser les albums de rues Massicotte », Journée annuelle du LHPM, Montréal, 24 mai 2019.

Soutien financier

Partenaire

  • Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

Responsables

  • Jean-François Palomino, coordonnateur de la diffusion des collections patrimoniales, Bibliothèque et Archives nationales du Québec
  • Léon Robichaud, professeur, Département d’histoire, Université de Sherbrooke
  • Joanne Burgess, professeure, Département d’histoire, UQAM

Professionnelle de recherche

  • Kim Petit, agente de recherche, coordination des projets numériques, LHPM

Personnel de recherche

  • Audrey Ste-Marie, étudiante, UQAM (2019-)