Un automne foisonnant pour le projet Nourrir le quartier, nourrir la ville

Cet automne, l’exposition «Nourrir le quartier, nourrir la ville» est présentée dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal. Le projet de recherche éponyme a aussi inspiré une grande conférence publique et une communication scientifique.

« Nourrir le quartier, nourrir la ville » en tournée
L’exposition «Nourrir le quartier, nourrir la ville», réalisée par l’Écomusée du fier monde en étroite collaboration avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM), est présentée jusqu’au 27 octobre 2018 dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal. Il s’agit d’une version remaniée de l’exposition éponyme qui a été à l’affiche à l’Écomusée à l’occasion du 375e  anniversaire de la fondation de la ville de Montréal. Le public est convié à explorer les lieux qui ont marqué la vie de quartier et à en apprendre plus sur la naissance de l’industrie de la transformation alimentaire qui se développe en réponse à un enjeu simple: celui de nourrir le quartier et de nourrir la ville.

Nourrir les familles montréalaises
Le 28 septembre 2018, à l’occasion des Journées de la Culture, Joanne Burgess, directrice du LHPM, a présenté la conférence « Nourrir les familles montréalaises: du local à l’international » à l’hôtel de ville de Montréal. Sa présentation a exploré la relation complexe et mouvante entre le local et l’international dans l’histoire de l’alimentation montréalaise. À travers une vaste fresque historique, cette relation a été abordée sous deux aspects : celui de la production et l’approvisionnement alimentaire d’abord, puis celui de la gastronomie ou de la culture alimentaire. Ainsi, Joanne Burgess est parvenue à cerner comment la cuisine des familles montréalaises a intégré différents produits et influences à diverses époques historiques.

Le partage d’expériences
L’intégration d’un volet numérique dans l’exposition «Nourrir le quartier, nourrir la ville» a fait l’objet d’une présentation de Kim Petit, agente de recherche, coordination des projets numériques du LHPM et d’Éric Giroux, responsable de la recherche et des collections à l’Écomusée du fier monde, lors du congrès de la Société des Musées du Québec, tenu du 2 au 4 octobre 2018. Inscrivant leur communication dans la thématique du congrès, «Musée, innovations numériques et expériences de visites», les collaborateurs ont discuté de deux applications cartographiques, produites par le Labo et disponibles sous forme de bornes numériques qui ont été intégrées de façon permanente à l’espace d’exposition du musée. Leur constat: les outils numériques n’ont pas à être sensationnels pour être appréciés des visiteurs. Ils doivent avant tout valoriser le contenu de l’exposition.