Le patrimoine industriel de Montréal s’affiche au congrès soulignant les 30 ans de l’AQPI

Les 26 et 27 octobre 2018, professionnels et amateurs du patrimoine industriel se sont retrouvés pour célébrer les 50 ans de l’Association québécoise pour le patrimoine industriel (AQPI) dans un lieu emblématique de l’industrie montréalaise, la Brasserie Molson de la rue Notre-Dame Est. Au programme du congrès : conférences, ateliers d’idéation et une séance de présentations par affiche parrainée par le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM).

Organisée par Joanne Burgess, directrice du Laboratoire, cette séance renouait avec une pratique initiée il y a une dizaine d’années. La formule vise à faire connaître des études universitaires consacrées à diverses formes de patrimoines industriels et à susciter des échanges entre jeunes chercheurs et les acteurs privés et publics réunis au sein de l’AQPI.

Cette année, des équipes réunissant des étudiantes et étudiants en muséologie, en conservation du patrimoine bâti et en architecture y présentaient les résultats de leurs travaux. Une première affiche invitait à découvrir l’histoire de la confiserie Viau Ltée et insistait sur les qualités architecturales de son usine dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Des Whippets  agrémentaient la présentation de Flore Audéon, Carla Bodo et Anna-Lou Galassini. Une seconde équipe, représentée par Marie Faugnon, livrait les résultats d’une étude approfondie du canal de Lachine saisi sous l’angle du patrimoine du blé de Montréal. Leur affiche proposait une riche synthèse des valeurs patrimoniales du secteur et identifiait les orientations devant guider tout développement futur. Enfin, Paloma Castonguay-Rufino s’est penchée sur l’avenir du site de la Brasserie Molson. Son affiche, Le second souffle de l’usine : travailler et vivre dans l’usine Molson, retraçait les grandes lignes de l’évolution de ce site complexe et formulait une proposition de reconversion valorisant la cohabitation d’activités résidentielles et créatives.

Les organisateurs du congrès et les participants ont beaucoup apprécié la qualité des affiches et les échanges stimulants qu’elles ont suscités. Le Laboratoire et l’AQPI souhaitent ardemment que l’expérience se renouvelle!