Invitation à la conférence « Crise » de la domesticité au Québec : le recours aux bonnes guadeloupéennes, 1910-1911

Le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal est heureux de vous convier à la conférence « Crise » de la domesticité au Québec : le recours aux bonnes guadeloupéennes, 1910-1911 donnée par Monique Milia-Marie-Luce, spécialiste de l’histoire des migrations au XXe siècle.

« Des voyageuses qui provoquent de l’émotion à la gare de Windsor. Ces servantes tant désirées et si vivement attendues, toutes créoles natives de la Guadeloupe et de la Martinique, nous arrivent enfin à Montréal. »

Ce commentaire publié dans le quotidien montréalais La Patrie le 7 avril 1911 renvoie à un aspect peu connu de l’histoire de l’immigration au Québec. Monique Milia-Marie-Luce retrace les origines et les caractéristiques de ce mouvement migratoire des Antilles vers le Québec, résultat d’une initiative privée. Elle l’inscrit dans le contexte de la « crise de la domesticité » qui, dans plusieurs pays, touche les familles bourgeoises au début du XXe siècle, et qui se manifeste également parmi les élites francophones du Québec.

Monique Milia-Marie-Luce inscrit aussi ce sujet dans le contexte de la politique d’immigration du gouvernement canadien qui devient plus restrictive à cette époque. Les représentants de l’État n’hésitent pas à s’opposer ouvertement à la venue au pays de personnes « créoles ou noires ». Cette attitude provoque d’ailleurs la fin de l’expérience de recrutement aux Antilles.

Monique Milia-Marie-Luce est une spécialiste de l’histoire des migrations au XXe siècle. Elle est maître de conférences au département d’histoire de l’Université des Antilles (campus de Schoelcher), en Martinique. Elle a publié plusieurs articles dans des revues scientifiques et des ouvrages collectifs. Ils portent notamment sur les mouvements migratoires dans les Antilles, en Guyane et à Porto Rico.

Cet événement aura lieu le mardi18 février à 17h au local DS-1950, Pavillon De Sèves de l’Université du Québec à Montréal.

Informations : communications.lhpm@uqam.ca.