Jean-Claude Robert

Jean-Claude Robert
  • Professeur émérite, UQAM
  • Doctorat en Histoire (École des Hautes Études en Sciences Sociales / Paris I Panthéon-Sorbonne)

Département d’histoire
Université du Québec à Montréal
Case Postale 8888, succursale centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3P8

Téléphone : 514-987-4154
Télécopieur : 514-987-7813
Local : A-6055
Courriel : robert.jean-claude@uqam.ca

Champs de spécialisation

  • Histoire de Montréal
  • Histoire de la population, XVIIIe-XXe siècles
  • Historiographie du Canada, XIXe siècle
  • Histoire du développement
  • Débats historiographiques actuels

Principales réalisations

Formé en histoire économique et sociale du Canada (fin XVIIIe-XIXe siècles), Jean-Claude Robert s’est intéressé au phénomène de l’urbanisation ainsi qu’aux rapports villes-campagnes, comme en témoignent son mémoire de maîtrise, consacré à la fondation de la ville de Joliette et sa thèse de doctorat sur l’urbanisation de Montréal entre 1821 et 1871. Par ailleurs, il s’est intéressé à d’autres domaines de la recherche et ses principales réalisations explorent quatre champs.

Le premier est l’histoire du Québec après 1867, qui l’a amené à publier trois livres (seul ou en équipe avec Paul-André Linteau et René Durocher) entre 1975 et 1986, et à participer à la production de deux séries d’émissions de télévision.  Il a ainsi contribué à la création de synthèses d’histoire du Québec qui ont permis de renouveler les pistes de réflexion.

Il s’est aussi préoccupé de la spatialisation de l’analyse historique en collaborant à la production de quelques atlas historiques. Entre 1979 et 1993, il a travaillé à l’élaboration du volume II de l’Atlas historique du Canada, portant sur la période 1800-1891 et publié simultanément en français et en anglais. Membre du comité de rédaction, il a travaillé au plan de l’ouvrage, au recrutement des collaborateurs et à la coordination des planches sur la population et sur l’agriculture. Il a aussi élaboré quelques planches. De plus, il a été le directeur de l’édition française.

Entre 1986 et 2000, ses travaux ont été polarisés par le projet interuniversitaire et interdisciplinaire de l’Axe laurentien au XIXe siècle, en collaboration avec Serge Courville (géographie, U. Laval) et Normand Séguin (histoire, UQTR). Ce projet visait à spatialiser et à problématiser les données relatives au développement de la partie centrale du Bas-Canada entre 1815 et 1871 et à mettre en place les grands contours des morphologies de base du Québec. Le projet a contribué à former de nombreux chercheurs dans les trois universités et à clarifier la perception du développement de cette aire fondamentale du Québec. Le projet a produit de nombreux articles et un atlas (en collaboration avec Serge Courville et Normand Séguin, 1995).

Enfin, l’histoire de la ville de Montréal a mobilisé son attention sur une longue période. Il a publié de nombreux articles et chapitres de livre sur plusieurs dimensions de l’histoire de la ville et de son urbanisation au XIXe siècle. Au fil des années, un certain nombre de projets de coopération internationale ont permis d’étendre le champ d’analyse à des études comparatives, par exemple avec Lyon, Barcelone et Bruxelles.  L’Atlas historique de Montréal, paru en 1994, lui a permis de faire une première synthèse de ses recherches. Plus récemment, il s’est attaché à la paroisse catholique et à l’analyse du rôle urbanistique joué par les Sulpiciens depuis leur implantation à Montréal en 1657.

Principaux projets de recherche en cours

Dans le cadre du Laboratoire, Jean-Claude Robert travaille sur le projet Grandes rues de Montréal, en chantier depuis 2006-2007 et dont les premières réalisations sont disponibles en ligne sur le site des Archives de la Ville de Montréal. Par ailleurs, il s’intéresse au développement de la ville industrielle entre 1850 et 1960 et à son empreinte sur l’agglomération actuelle.