Jonathan Fortin

La vieille fille: le célibat féminin laïc dans le Québec urbain, 1880-1930             Doctorat en histoire, UQAM
Dir. : Magda Fahrni, Codir. : Peter Gossage
Curriculum vitae

Jonathan Fortin est doctorant en histoire à l’Université du Québec à Montréal. Après avoir obtenu, en 2016, une maîtrise en histoire à l’Université de Sherbrooke sur le célibat féminin laïc à Québec et Montréal au XVIIIe siècle, il a décidé de continuer sur ce sujet pour la période postérieure. Sa thèse, effectuée sous la direction de Magda Fahrni et Peter Gossage (Université Concordia), porte sur le célibat féminin laïc dans le Québec urbain de 1880 à 1930. Au centre de son analyse se trouve la question du statut marital comme catégorie d’analyse en histoire. Il propose de jeter un regard nouveau sur l’histoire de la famille, du genre et de la sexualité en observant la construction discursive du célibat et les expériences découlant du fait de vivre sans conjoint. L’approche au cœur de sa thèse est résolument socioculturelle. À l’automne 2019, il a effectué un séjour de recherche à l’Université du Wisconsin à Madison pour parfaire ses connaissances sur le genre et la sexualité.

Jonathan a participé à plusieurs colloques internationaux et est l’auteur d’articles portant sur le célibat dans le Québec préindustriel, ainsi que coauteur avec Sophie Doucet d’un article portant sur la vision de l’amour chez la journaliste Robertine Barry à paraître dans Recherches Sociographiques. Il est récipiendaire de la bourse Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.