Jean-Cristophe St-James-Simard

Le développement proto-industriel de la seigneurie et du comté d’Argenteuil. Une étude de l’adaptabilité seigneuriale, 1793-1876.
Maîtrise en informatique appliquée à l’histoire, Université de Sherbrooke
Dir. : Benoît Grenier                                                                                                                   Curriculum vitae

Jean-Cristophe St-James est candidat à la maîtrise en histoire, cheminement informatique appliquée l’histoire, à l’Université de Sherbrooke sous la direction de Benoît Grenier. Ses intérêts de recherche sont le Québec rural préindustriel, le XIXe siècle au Québec et au Canada ainsi que les SIG historiques.

Son mémoire porte sur la malléabilité et la pérennité de l’institution seigneuriale entre 1793 et 1876 dans Argenteuil. Par l’utilisation d’un système d’information géographique (SIG), il cherche à évaluer la disparité des redevances dues au seigneur dans les concessions de censives. L’étude se penche dans un second temps sur l’étude des moulins seigneuriaux et sur leurs impacts sur la lutte économique au XIXe siècle entre les villages de St. Andrews et de Lachute.

Il est présentement adjoint de recherche au Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) dans le cadre du projet de Montréal 1725 où il cartographie l’espace agricole en milieu urbain de la métropole au XVIIIe siècle.