Jean-Christophe Racette

Doctorat en histoire, UQAM
Curriculum vitae

Après un baccalauréat en histoire obtenu à l’Université de Montréal en décembre 2015, Jean-Christophe Racette entame une maîtrise en histoire au sein de la même institution. Dans son mémoire, il étudie la réflexion sur les problèmes posés par les taudis et le développement de projets visant à les résoudre sur le territoire de la ville de Montréal durant la crise économique des années 1930. Cette recherche, qui comprend une dimension transnationale, montre comment les différents acteurs municipaux développent des connaissances et des savoir-faire en matière de logement en collaborant avec leurs homologues étrangers.

Ces échanges et relations inter-municipales entre fonctionnaires et élus sont au cœur de sa recherche doctorale entamée en janvier 2018 à l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Dany Fougères. Son projet vise à mettre en lumière la nature et les modalités d’échanges entre Montréal et différentes municipalités, principalement d’Amérique du Nord et d’Europe. En s’intéressant aux modalités d’échanges sur les plans techniques et intellectuels ainsi qu’aux savoir-faire en matière de gestion urbaine, il propose de revisiter la ville à travers plusieurs échelles d’analyse afin de mettre en lumière les idées, courants et innovations traversant les frontières.

Jean-Christophe a participé à différents projets de recherche dont le projet Mémoires d’immigrations, du Centre d’histoire de Montréal, et 375 berceuses pour Montréal, organisé par l’organisme artistique Bercer le temps, chapeauté par l’Institut Goethe. Une partie de ses travaux de recherche a été présentée sous forme de communication lors du 70e congrès annuel de l’Institut d’histoire de l’Amérique française. Finalement, il a bénéficié au cours de ses études de deuxième cycle d’un financement provenant du CRSH, ainsi que d’une bourse d’admission à la maîtrise et de la bourse Madeleine St-Martin, toutes deux octroyées par l’Université de Montréal.