Dominic Martin

Un double-meurtre à la côte Saint-Joseph : espace et société en milieu périurbain à Montréal au XVIIIe siècle
Maîtrise en informatique appliquée à l’histoire, Université de Sherbrooke
Dir. : Léon Robichaud
Curriculum vitae

Dominic Martin a complété son baccalauréat en histoire à l’Université de Sherbrooke en décembre 2016, après avoir auparavant terminé avec succès une technique de l’informatique au CÉGEP de Sherbrooke.

Il rédige présentement un mémoire de maîtrise en informatique appliquée à l’histoire à l’Université de Sherbrooke sous la direction de Léon Robichaud. Cette recherche en microhistoire consiste à explorer la vie des habitants de la côte Saint-Joseph, espace médian entre les zones rurales de l’île de Montréal et l’environnement urbain de la ville et ses faubourgs. Dominic se propose d’employer les minutes du procès du double-meurtre de Jean Favre et Marie-Anne Bastien, ainsi que les traces dispersées dans les archives notariales et les registres paroissiaux afin de reconstituer le milieu de vie des résidents du secteur en mai 1752. Par le biais de la généalogie et des contrats notariés, son projet permettra de recréer les réseaux de sociabilité des acteurs au procès Goyer et de produire une vision originale des rapports sociaux unifiant ville et campagnes. Il mettra également en évidence l’immense utilité des documents judiciaires dans l’observation de la vie d’individus à un moment précis, en plus d’assurer la restitution virtuelle de la scène du crime grâce à l’emploi d’outils de modélisation informatique. Ainsi les renseignements concernant le logis des Favre et des éléments inédits provenant des délibérations du procès, complétés par les connaissances sur la culture matérielle canadienne-française, serviront à construire une représentation plausible de l’espace dans lequel est survenu le forfait.

Dominic est récipiendaire d’une bourse institutionnelle de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke en 2017.