Appel à propositions

Les Ateliers de l’éthique sollicitent des propositions d’articles sur le thème de la reconstitution de la mémoire historique. Le dossier thématique vise à explorer, à la lumière d’études de cas ou de réflexions critiques, les enjeux éthiques de la reconstitution de la mémoire historique (en particulier la mémoire historique d’épisodes d’oppression ou violents) à travers les questions suivantes :

  • La mémoire historique peut-elle / doit-elle être conservée sans être récupérée à d’autres fins? Dans quelle mesure est-ce problématique (ou non) qu’elle soit aussi récupérée à des fins politiques, culturelles ou personnelles?
  • La mémoire historique peut-elle / doit-elle être inclusive? Les initiatives pour conserver la mémoire historique devraient-elles impliquer les victimes et les protagonistes (voire d’autres acteurs externes) lorsqu’il est question d’oppression?
  • Quelle est la place de la mémoire individuelle dans des processus de reconstitution de mémoire historique collective?
  • La mémoire historique peut-elle / doit-elle être plurielle? Peut-elle échapper à une mise en récit unitaire (voire binaire)? Doit-il, ou non, exister un équilibre entre les différentes visions de l’histoire dans la mémoire collective? Quelles sont les conséquences de l’atteinte d’un équilibre entre ces visions, en comparaison de la pleine représentation de la vision des victimes?
  • Diverses formes de mémoire historique et de traditions mémorielles peuvent-elles coexister à pied d’égalité ?
  • La mobilisation sociale est-elle nécessaire au processus de formation de la mémoire historique?
  • Quelle(s) différence(s) existe-t-il entre politiques mémorielles et éthique mémorielle ?

La portée de ce dossier se veut profondément multidisciplinaire. Des auteurs de diverses disciplines (histoire, anthropologie, politique, philosophie, sociologie, droit, etc.) sont invités à soumettre leur proposition.

Date limite : 15 décembre 2018

En savoir plus